N 44 LE MYSTERIEUX ETRANGER, un conte ancien trouvé dans une cruche et traduit librement de cette cruche
Format
Broché
EAN13
9782907681896
ISBN
978-2-907681-89-6
Éditeur
Tristram
Date de publication
Collection
LITT.ETRANGERE
Nombre de pages
280
Dimensions
22 x 15 x 0 cm
Poids
300 g
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Code dewey
850

N 44 Le Mysterieux Etranger

un conte ancien trouvé dans une cruche et traduit librement de cette cruche

De

Traduit par

Tristram

Litt.Etrangere

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Le traducteur Bernard Hœpffner et les Éditions Tristram ont engagé leur collaboration autour de l’œuvre de Mark Twain en 2008, par de nouvelles traductions des Aventures de Tom Sawyer et de Huckleberry Finn.

Le succès de ces éditions a contribué à sortir l’auteur de l’ornière réductrice d’une « littérature pour adolescents ».

Nous poursuivons notre entreprise avec la traduction de l’ultime roman de Twain — étrangement intitulé N°44, le Mystérieux Étranger.

Ce roman a connu une carrière posthume extrêmement troublée, en raison à la fois de la censure exercée par la famille et l’exécuteur littéraire de Twain, mais aussi de la dispersion de ses papiers.

Ce sont des versions amputées (voire réécrites !) qui avaient paru jusqu’à la publication récente, par l’université de Califormie, du véritable manuscrit. C’est donc cet inédit, sous copyright, que le lecteur français va découvrir aujourd’hui.

Son étonnement sera considérable à la lecture d’un texte d’une noirceur et d’un nihilisme absolus — même si le récit, situé dans la montagne d’Autriche au 15e siècle, est à nouveau l’occasion de vérifier les fabuleuses qualités de conteur de Twain.

Le fait qu’au cœur de cette histoire, et de ce roman testamentaire, il soit question de l’imprimerie et de la naissance du livre sous la forme que nous lui connaissons encore actuellement, ajoute une dimension particulière à ce chef-d’œuvre crépusculaire.

Jack Kerouac, qui le plaçait plus haut que tout, disait de N°44, le Mystérieux Étranger qu’il était même « supérieur au Billy Budd de Melville ».
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Mark Twain
Plus d'informations sur Bernard Hœpffner