Les grotesques, les figures de l'imaginaire dans la peinture italienne de la fin de la Renaissance
Format
Poche
EAN13
9782081256743
ISBN
978-2-08-125674-3
Éditeur
Flammarion
Date de publication
Collection
Champs (Flammarion)
Nombre de pages
425
Dimensions
18 x 11 x 0 cm
Poids
296 g
Code dewey
759.509024

Les grotesques

les figures de l'imaginaire dans la peinture italienne de la fin de la Renaissance

De

Flammarion

Champs (Flammarion)

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Les grotesques Longtemps considérés comme fantaisies d'artiste et oeuvres de second rang, les grotesques ont suscité un regain d'intérêt à partir des années 1960. Depuis le XVIIe siècle, le mot « grotesque » a une connotation essentiellement négative, évoquant la bizarrerie, le ridicule ou l'extravagance. Dès le XVIe siècle, il désigne des peintures murales largement inspirées des fresques antiques, auxquelles s'ajoutaient parfois des réminiscences des marginalia gothiques. Ce genre décoratif connut un immense succès tout au long du XVIe siècle, d'abord en Italie, puis dans l'ensemble de l'Europe, et s'étendit à la sculpture, à la gravure et bien d'autres techniques. Progressivement, le langage des grotesques s'est détaché de ses références figuratives antiquisantes, s'inspirant de diverses matrices culturelles contemporaines. Par l'analyse de ces voisinages déterminants et de ces relations constitutives, cet ouvrage entend rendre compte du fonctionnement de ce langage apparemment incohérent, familier du maniérisme.
S'identifier pour envoyer des commentaires.