www.leslibraires.fr
Cette maladresse maternelle me fait t'aimer davantage, Lettres à sa mère
Format
Poche
EAN13
9782368908358
ISBN
978-2-36890-835-8
Éditeur
Le Passeur
Date de publication
Nombre de pages
123
Dimensions
18 x 11 x 0 cm
Poids
74 g
Langue
français

Cette maladresse maternelle me fait t'aimer davantage

Lettres à sa mère

De

Préface de

Autres contributions de

Le Passeur

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres

  • Vendu par Librairie Gwalarn
    5.90

La correspondance troublante et singulière de Baudelaire à sa mère.
" Je n'ai que ma plume et ma mère ", écrit Baudelaire à son tuteur le 5 mars 1852. Les rapports de Baudelaire à sa condition d'homme et de créateur sont étroitement liés à ceux, étranges et passionnels, qu'il entretint toute sa vie avec sa mère.Cette relation étroite est également due à sa condition financière : accumulant les dettes, toujours en manque d'argent, il se plaint en permanence à sa mère. D'ailleurs, il ne parle pour ainsi dire jamais de poésie ou d'art avec elle. Tout y est affaire de choses matérielles et de soucis intimes. Ce qui donne à ces lettres attachantes la vision d'un Baudelaire se débattant avec les problèmes du quotidien.Mais par-delà cette apparente trivialité, les formules assassines sur l'humanité et " l'ennui " qui toujours assaille le poète, se révèle aussi une relation terrible et ambigüe, voire sado-masochiste. On voit un génie implorer sa mère de le reconnaître et de l'aimer, alors qu'elle est persuadée qu'il gâche son existence. Cette obsession de gagner l'amour de cette femme adorée et haïe à la fois rend cette correspondance troublante singulière.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Charles Baudelaire
Plus d'informations sur Michel Schneider