www.leslibraires.fr
Au commencement était le verbe, Sur la littérature de suisse francophone au xxe siècle
Format
Broché
EAN13
9782889278831
ISBN
978-2-88927-883-1
Éditeur
Zoé
Date de publication
Collection
Zoé
Nombre de pages
256
Dimensions
21 x 14 x 1 cm
Poids
334 g
Langue
français

Au commencement était le verbe

Sur la littérature de suisse francophone au xxe siècle

Zoé

Zoé

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres

  • Vendu par Librairie L’Intranquille Plazza
    21.00

Autre version disponible

Toute œuvre littéraire suppose la mémoire d'autres textes. En Suisse francophone, l'Ancien et le Nouveau Testament ont continué de représenter pour les écrivains une réserve fondamentale d'images, d'histoires ou de figures, jusque dans les années 1970 – fût-ce dans le but de les subvertir radicalement. En quoi C.F. Ramuz, Blaise Cendrars, Jacques Chessex, Catherine Colomb, Nicolas Bouvier, Corinna Bille, Jean-Marc Lovay ou Yves Laplace, autant d'inventeurs de langue, sont-ils empreints du matériau biblique ? Sylviane Dupuis, textes à l'appui, explore les traces des Écritures. Et constate qu'elles fournissent une sorte de matrice aux œuvres littéraires. Elle propose dans cet essai plusieurs pistes permettant de comprendre les raisons de cet attachement et pourquoi la plupart des grands écrivains de Suisse romande n'ont eu de cesse de retisser ou déconstruire la Bible. Comme une marque de fabrique commune malgré les écritures infiniment diverses de ces auteurs et en dépit de l'agnosticisme de la majorité d'entre eux.
Sylviane Dupuis, née en 1956, est poète, auteure de théâtre et essayiste. Elle vit à Genève où elle a enseigné la littérature de langue française au collège Calvin et à la Faculté des lettres. Prix C.F. Ramuz de poésie en 1986, elle séjourne à l'Institut suisse de Rome en 1988-1989. Sa pièce La Seconde Chute a été traduite et jouée en plusieurs langues. Elle entretient également un dialogue permanent avec la danse, la peinture, ou la photographie.
S'identifier pour envoyer des commentaires.