www.leslibraires.fr
Les étoiles les plus filantes
Format
Broché
EAN13
9791034904358
ISBN
979-10-349-0435-8
Éditeur
Liana Levi
Date de publication
Collection
Littérature
Nombre de pages
426
Dimensions
21 x 14 x 3 cm
Poids
486 g
Langue
français

Les étoiles les plus filantes

De

Liana Levi

Littérature

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Autre version disponible

Histoire imaginaire du film Orfeu Negro de Marcel Camus. En juin 1958, une équipe de tournage débarque à Rio de Janeiro pour tourner une adaptation de la pièce de Vinicius de Moraes dans la favela avec des comédiens amateurs noirs. L'effervescence autour du projet aiguise les intérêts de deux agents locaux de la CIA et de la France, soucieuse de se placer dans la compétition du Festival de Cannes.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des libraires

par (Librairie M'Lire)
28 août 2021

Un roman sensuel, violent et passionnant ! Delphine

Lire la suite

par (Fontaine Villiers)
26 août 2021

Un très beau roman sur le film "Orfeu Negro"

Estelle-Sarah Bulle signe avec ce nouveau roman un hommage au cinéma et à la bossa nova. Librement inspiré de l'histoire du film de Marcel Camus, "Orfeu Negro", qui décrocha la palme d'or à Cannes 1959, on peut dire que "Les ...

Lire la suite

Commentaires des lecteurs

17 décembre 2021

Coup de cœur de la chouette

Vous aimez le cinéma et/ou la bossa nova et/ou le Brésil ? Vous allez adorer le 2e roman d'Estelle-Sarah Bulle qui réinvente avec beaucoup d'imagination et de brio le tournage du film Orfeu Negro (palme d'or à Cannes en 1959), ...

Lire la suite

Estelle-Sarah Bulle est une immense et merveilleuse conteuse !

1958, Aurèle Marquant arrive au Brésil avec l'intention de tourner le film « Orfeu Negro ». A l'exception de Gipsy Dusk, danseuse américaine métisse, femme du réalisateur, tous les autres acteurs seront des amateurs noirs recrutés sur place. Ce roman ...

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Estelle-Sarah Bulle