www.leslibraires.fr
EAN13
9782490155453
ISBN
978-2-490-15545-3
Éditeur
Emmanuelle Collas
Date de publication
Collection
EMMANUELLE COLL
Dimensions
18 x 12 x 4 cm
Poids
376 g
Langue
français

L'amour au temps des scélérats

Emmanuelle Collas

Emmanuelle Coll

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Une histoire d’amour dans un des lieux les plus outragés de la planète par l’intolérance religieuse, la guerre perpétuelle, la tyrannie meurtrière : le Proche-Orient.

Tout commence quand se présente, à la frontière entre Turquie et Syrie, un étrange candidat au Jihâd, français et converti, du nom de Tammouz. Qui est-il, cet avatar du diable, aimé des chats et fâché avec son Patron?

Parti à la recherche de la femme qu’il a follement aimée , il rencontre sur sa route Zayélé, adepte d’une vieille religion minoritaire, mais aussi Adams, pilote de drone, engagé avec le Kurde Ferhat dans les forces démocratiques syriennes qui se battent contre Daesch, ou encore Houda et Yassir, l’apprentie artiste et son amant, tous les deux en fuite… Des personnages authentiques, attachants et surprenants qui, dans une Syrie devenue folle, devront choisir entre conscience et survie.

Confronté aux violences qui secouent la Syrie, Anouar Benmalek n’a peur de rien et, d’une plume acérée, nous livre, avec L’Amour au temps des scélérats, un grand roman d’amour et d’aventure, intense, efficace, tragique, drôle et universel.

Mathématicien, auteur d’une quinzaine de livres, plusieurs fois primé, traduit dans une dizaine de langues, le romancier franco-algérien Anouar Benmalek est considéré comme « l’écrivain algérien le plus talentueux depuis Kateb Yacine ».

Depuis 2015, il n’a plus publié jusqu’à sa rencontre avec Emmanuelle Collas autour de la guerre en Syrie, de la littérature et de l’édition.


La presse en parle

« Art de visionnaire. » Le Monde

« Un Faulkner méditerranéen. » L'Express

Un imaginaire romanesque exceptionnel. » Le Magazine Littéraire
« En vrai romancier, impitoyable dans sa relation des faits, plein de compassion envers ses personnages. » Le Figaro
S'identifier pour envoyer des commentaires.