www.leslibraires.fr
Un festin pour Tantale, nourriture et société industrielle
Format
Broché
EAN13
9782869852679
ISBN
978-2-86985-267-9
Éditeur
Sang de la Terre
Date de publication
Collection
La pensée écologique
Nombre de pages
254
Dimensions
22 x 15 x 1 cm
Poids
328 g
Code dewey
306.4613

Un festin pour Tantale

nourriture et société industrielle

De

Sang de la Terre

La pensée écologique

Indisponible
Au-delà de la vogue actuelle du bio, de la diététique ou de la gastronomie, Bernard Charbonneau rappelle dans ce livre l'enjeu essentiel de la nourriture : " Nous sommes ce que nous mangeons. " Or aujourd'hui, la mauvaise nourriture chasse la bonne et l'agriculture paysanne a cédé la place à une agriculture industrielle. Les supermarchés regorgent de produits alimentaires fabriqués en série, qui ont perdu la saveur, la fraîcheur et la diversité des aliments issus de la terre.
A l'instar de Tantale, voué selon la légende à une faim et à une soif insatiables, le consommateur ne trouve pas son compte dans cette alimentation industrielle qui n'a plus la dimension naturelle, sociale et spirituelle des nourritures traditionnelles. L'auteur retrace les grandes étapes de cette évolution et rappelle comment, dans les années 1970, les gouvernements ont délibérément mis en place une " politique agricole et alimentaire " faisant la part belle aux groupes industriels et financiers qui ont généré bien des scandales aux conséquences néfastes pour notre santé.
Mariant avec un rare bonheur l'essai philosophique et le pamphlet, il pose avec force et gravité, mais également humour et gourmandise la question de la nourriture, cet " acte total " engageant l'homme, aussi bien dans son corps que dans son esprit, et donc dans sa liberté de penser et d'agir. Michel Onfray, dans sa préface, résume parfaitement l'enjeu du propos : " Ce livre enseigne en précurseur ce qu'avec le temps nous finissions par savoir tous : l'agriculture productiviste tue les gens.
Elle les tue réellement et non métaphoriquement. "
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Bernard Charbonneau