www.leslibraires.fr

À l’approche des fêtes de fin d’année, les difficultés d’approvisionnement en papier peuvent allonger nos délais de livraison jusqu’à 3 semaines pour les livres sur commande (points orange). Nous vous conseillons d’anticiper vos achats et de privilégier les ouvrages en stock (points verts).

Au pays des fainéants sublimes, Voyage en Touraine avec un ami photographe
Format
Broché
EAN13
9782070135387
ISBN
978-2-07-013538-7
Éditeur
Gallimard
Date de publication
Collection
Le sentiment géographique
Nombre de pages
240
Dimensions
20,4 x 14,1 x 2 cm
Poids
294 g
Langue
français

Au pays des fainéants sublimes

Voyage en Touraine avec un ami photographe

De

Gallimard

Le sentiment géographique

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres

  • Vendu par La Boîte à Livres
    19.30

  • Vendu par Book Hémisphères
    État de l'exemplaire
    Occasion - Etat Correct - Livre de bibliothèque, tampons présents - Le sentiment géographique - 2011 - 9782070135387 - Grand Format
    3.60 (Occasion)

«Il est facile d'expliquer pourquoi on aime le Vercors, la Bretagne, le Pays basque, la Corse, paysages virils et puissants : ils en imposent, ils roulent leurs biceps de névés, de garrigues ou de houles, ils vous en mettent plein les yeux. Mais la Touraine ? Ces vallonnements paresseux, ce fleuve indolent, ces coteaux de craie... C'est un bonheur furtif et secret comme les reflets du fleuve dans les boires et les bras morts, les mousses lumineuses qui gagnent les sables à l'étiage, un bonheur bouillonnant à l'insu du monde comme le moût d'octobre dans la pénombre des caves de tuffeau, un bonheur puissant et calme, gonflé d'ivresses passées et à venir. Il m'aura fallu du temps pour m'acclimater à ces lieux, tellement de temps pour comprendre ce que j'aime ici, et combien je l'aime. L'amour est lent, c'est un travail.» En compagnie d'un ami photographe, Jean-Marie Laclavetine a vagabondé durant des mois sur les routes de Touraine. Ils sont allés à la rencontre des «fainéants sublimes» dont parle Balzac, habitants d'un pays où le temps ne passe pas à la même vitesse qu'ailleurs.
En compagnie d'un ami photographe, Jean-Marie Laclavetine a vagabondé durant des mois sur les routes de Touraine. Ils sont allés à la rencontre des «fainéants sublimes» dont parle Balzac, habitants d'un pays où le temps ne passe pas à la même vitesse qu'ailleurs...
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Jean-Marie Laclavetine