www.leslibraires.fr

À l’approche des fêtes de fin d’année, les difficultés d’approvisionnement en papier peuvent allonger nos délais de livraison jusqu’à 3 semaines pour les livres sur commande (points orange). Nous vous conseillons d’anticiper vos achats et de privilégier les ouvrages en stock (points verts).

Les derniers jours de Marie-Antoinette, 14, 15, 16 OCTOBRE 1793
Format
Poche
EAN13
9791021050990
ISBN
979-10-210-5099-0
Éditeur
Tallandier
Date de publication
Collection
Texto
Nombre de pages
352
Dimensions
18 x 12 x 2,1 cm
Poids
282 g
Langue
français

Les derniers jours de Marie-Antoinette

14, 15, 16 Octobre 1793

De

Tallandier

Texto

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres

  • Vendu par Librairie l'Esperluète
    10.50

Il a fallu à la Révolution trois jours et deux nuits, du 14 au 16 octobre 1793, pour juger et exécuter Marie-Antoinette. Elle était condamnée d'avance. C'est bien sûr le procès d'une reine, c'est aussi celui d'une étrangère, c'est enfin celui d'une femme et c'est celui d'une mère.
« Ce petit chef-d'œuvre de précision, de rêverie et de style, ne laisse guère de place à la nostalgie. On n'y rêve pas de Restauration. On s'y promène dans le passé comme par l'effet d'un sortilège. »
François Sureau, La Croix
« Le biographe de Talleyrand et de Fouché signe un récit précis, puissant, crépusculaire, où l'utopie des Lumières vacille dans la réalité de la Terreur et le regard perdu d'une femme blanche comme la peur. »
Laurent Lemire, L'Obs
« Emmanuel de Waresquiel a donné à cet ouvrage un tour très personnel. La science, le sérieux, la volonté de ne rien écrire qui ne trouve son origine dans la critique des sources, l'analyse minutieuse d'archives inexploitées n'a pas désarmé, en lui, le désir de produire une œuvre littéraire. Affranchi par l'autorité que lui donne désormais son œuvre d'historien, c'est en écrivain qu'il prend appui sur elle pour jeter un jour cru sur les tréfonds les plus secrets de la nature humaine. »
Michel De Jaeghere, Le Figaro Histoire
S'identifier pour envoyer des commentaires.