www.leslibraires.fr

À l’approche des fêtes de fin d’année, les difficultés d’approvisionnement en papier peuvent allonger nos délais de livraison jusqu’à 3 semaines pour les livres sur commande (points orange). Nous vous conseillons d’anticiper vos achats et de privilégier les ouvrages en stock (points verts).

Galaxies n°73 - Stanislas Lem - Le centenaire
EAN13
9782376251316
ISBN
978-2-37625-131-6
Éditeur
Galaxies 3A
Date de publication
Poids
240 g

Galaxies n°73 - Stanislas Lem - Le centenaire

Galaxies 3A

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres

2021 est l’année du centenaire de la naissance de Stanislas Lem, ce grand auteur polonais de science-fiction, disparu en 2006 en nous laissant des textes inoubliables. À deux reprises, et Jean-Pierre Andrevon nous le rappelle dans ce numéro, une de ses œuvres-phares, Solaris, a été adaptée au cinéma, la première fois par Andreï Tarkovski en 1972, la deuxième par Steven Soderbergh en 2002. Mais l’œuvre de Lem et son influence sur la science-fiction ne se résument pas à Solaris.

C’est la raison pour laquelle, quand Michal Grabowski, chef de projet littérature à l’Institut polonais de Paris, et Anna Zasada, co-responsable de projet Cinéma, nous ont proposé de nous associer aux célébrations de cet anniversaire avec un dossier spécial, nous avons accepté sans hésiter, même s’il fallut pour cela un peu bouleverser notre programme.

C’est ce dossier que vous allez découvrir dans ce numéro, sous une couverture de Trust, dessinateur de BD polonais lui aussi. Il se compose d’un article de Rafal Kosik, auteur de science-fiction et grand admirateur de son illustre prédécesseur, qui nous raconte « son » Lem et nous propose une de ses nouvelles en hommage à son modèle, d’un article de Didier Reboussin et du texte d’Andrevon auquel il a déjà été fait allusion. Et le texte inédit de Lem, alors ?

Presque toutes ses nouvelles ont été traduites en français, mais il en restait quand même quelques-unes, dont celle que vous allez découvrir dans ces pages, en particulier grâce à la complicité du fils de l’écrivain.
S'identifier pour envoyer des commentaires.