www.leslibraires.fr
HISTOIRE ET POLITIQUE A ROME, les historiens romains, IIIe siècle av. J.-C.-Ve siècle ap. J.-C.
Format
Broché
EAN13
9782842917722
ISBN
978-2-84291-772-2
Éditeur
Bréal
Date de publication
Collection
Introduction à l'économie
Nombre de pages
383
Dimensions
13,6 x 21 x 2,1 cm
Poids
444 g
Langue
français
Code dewey
937.02

Histoire Et Politique A Rome

les historiens romains, IIIe siècle av. J.-C.-Ve siècle ap. J.-C.

De

Bréal

Introduction à l'économie

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


L'écriture de l'histoire à Rome est indissociable de la politique de la Cité ; embellie par les ressources de la rhétorique dès la fin de la République, elle a pour finalité de conserver le passé, mais un passé formalisé et actualisé, en donnant une vision cohérente des événements vus à travers le prisme de l'idéologie dominante ou des passions contraires qui agitent les acteurs de la vie politique. L'histoire est née, au moment des guerres puniques, de la nécessité de montrer aux ennemis que Rome est une grande puissance ; elle devient un moyen au service des hommes politiques pendant la grande crise qui met fin à la République. À l'époque d'Auguste, naît une " nouvelle histoire ", celle du monde entier que Rome a vocation à gouverner, puis le poids croissant du despotisme impérial rend de plus en plus difficile la diffusion d'œuvres traitant d'événements contemporains et, en dehors de la biographie, un genre très vivant, les historiens se cantonnent à l'écriture de vulgates successives de l'histoire de Rome depuis sa fondation, d'abrégés et de chroniques. Sous l'Empire tardif, les historiens chrétiens remettent en forme les événements du passé en fonction d'une apologétique. La plus grande partie de la production des historiens romains n'est connue que par des fragments et des citations, tandis que certains auteurs dont la valeur littéraire est faible n'ont droit qu'à quelques lignes dans les manuels qui traitent avec surabondance des " grands " écrivains, ce qui empêche de comprendre la spécificité de l'écriture de l'histoire à Rome et d'utiliser les sources avec profit. On trouvera dans ce livre une étude complète des historiens dont la mémoire a survécu, replacés dans leur contexte historique, et situés par rapport aux différents courants et à l'évolution des différents genres pratiqués par les historiens romains de langue latine et de langue grecque.
S'identifier pour envoyer des commentaires.