Les Chrétiens, la guerre et la paix, De la paix de Dieu à l'esprit d'Assise
Format
Broché
EAN13
9782753518056
ISBN
978-2-7535-1805-6
Éditeur
Presses universitaires de Rennes
Date de publication
Collection
HISTOIRE
Nombre de pages
374
Dimensions
24 x 15 x 2 cm
Poids
585 g
Langue
français

Les Chrétiens, la guerre et la paix

De la paix de Dieu à l'esprit d'Assise

Presses universitaires de Rennes

Histoire

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Autre version disponible

Faisant de la paix une vertu évangélique, le christianisme a cependant aussi entretenu au cours de son histoire des rapports ambivalents avec la guerre, un phénomène de violence et d'affrontement, réglé ou non, commun à toutes les sociétés: des chrétiens se sont battus au nom de Dieu; des clercs ont béni et accompagné les armées; des papes ont appelé à la croisade; des théologiens ont défini ce que devait être la guerre juste, le jus ad bellum. En même temps, les Églises ont cherché à imposer des règles aux guerriers pour contenir leur violence, depuis la Paix de Dieu jusqu'au respect du droit, le jus in bello. Elles ont aussi proposé leurs arbitrages aux belligérants et souvent prôné la paix – en affirmant ainsi aujourd'hui la nécessité du dialogue interreligieux, ce que traduit l'esprit de la rencontre d'Assise (1986). Il convient alors d'explorer, dans une perspective historique, sur la longue durée, ces liens complexes, diversifiés et évolutifs que le christianisme a noués avec la guerre et avec la paix et qu'une typologie sommaire peut éclairer.

L'étude de la religion du temps de guerre, des justifications religieuses des conflits et des évolutions vers le pacifisme chrétien révèle des figures, des discours et des images. Les premières, depuis les moines-soldats jusqu'aux papes, illustrent les différents types de confrontation vécus par des hommes d'Église ou des fidèles, pris entre leur foi et leurs intérêts. À travers les discours apparaissent les argumentaires théologiques ou plus temporels des chrétiens pour soutenir, condamner ou déplorer les guerres. Les images, enfin, sont porteuses des systèmes de représentations qui fondent ou légitiment des engagements en faveur de la guerre ou de la paix. Ce sont autant d'études de cas qui expriment cette ambivalence fondamentale du christianisme vis-à-vis des réalités humaines, et ses tentatives pour la dépasser.
S'identifier pour envoyer des commentaires.