Sorciers, sorcières et possédés en Normandie / procès en sorcellerie du Moyen Age au XVIIIe siècle
Format
Relié
EAN13
9782737356308
ISBN
978-2-7373-5630-8
Éditeur
Éditions Ouest-France
Date de publication
Collection
HISTOIRE - DOCU
Nombre de pages
189
Dimensions
2 x 1 x 0 cm
Poids
284 g
Langue
français
Langue d'origine
français

Sorciers, sorcières et possédés en Normandie / procès en sorcellerie du Moyen Age au XVIIIe siècle

Éditions Ouest-France

Histoire - Docu

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Autre version disponible

Sorciers, sorcières et possédés en Normandie au Moyen Âge et sous l’Ancien régime. Ce livre est une mise au point sur la question de la sorcellerie au Moyen Age à travers l'exemple, la Normandie. Sortis de l’imaginaire médiéval, le diable, le démon ou la sorcière appartiennent à notre quotidien. Ces termes n’ont certes plus de nos jours la même signification et surtout les mêmes conséquences. Le démon, le diable étaient présents depuis l’origine du christianisme, mais sans qu’ils influencent le quotidien de nos ancêtres. Déjà au XVe siècle, mais surtout à partir du XVIe siècle, le diable et les démons se faisaient plus nombreux. Ils apparaissaient dans deux types d’affaires : la possession et la sorcellerie. Deux grandes affaires normandes eurent un retentissement national : les possédées de Louviers en 1643 et les sorciers de La Haye du Puits en 1670. Dans toutes les affaires, quelle que fut leur importance, apparaît le rôle déterminant de l’Eglise catholique. Aidée de son bras armé qu’était l’Inquisition animée par des frères prêcheurs, elle assurait ainsi sa toute puissance en envoyant ces « hérétiques » au bûcher. Le scepticisme de certains scientifiques et la clairvoyance de quelques juges alertèrent le roi de France et l’Edit de Remontrances de 1682 permit au royaume de France de commencer à sortir de l’obscurantisme où il était enfermé depuis quelques siècles.
S'identifier pour envoyer des commentaires.