www.leslibraires.fr
Se tenir quelque part sur la terre - Comment parler des lieux qu'on aime
Format
Broché
EAN13
9782850611797
ISBN
978-2-85061-179-7
Éditeur
1er Parallèle
Date de publication
Nombre de pages
147
Dimensions
19,4 x 12,4 x 1,7 cm
Poids
170 g
Langue
français

Se tenir quelque part sur la terre - Comment parler des lieux qu'on aime

De

1er Parallèle

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres

  • Vendu par La Pensée sauvage
    15.00

Autre version disponible

La terre de son enfance pour l'un, un paysage pour l'autre, un arbre ou les murs d'une maison chargée de souvenirs. Nous portons tous en nous des lieux auxquels nous sommes singulièrement reliés – des lieux qu'on aime. Pour parler de cette géographie intime, nous avons souvent recours au registre de l'identité, des racines, de l'appartenance. À quoi s'oppose l'idée qu'on pourrait être " de nulle part ". Nous rejouons ainsi une alternative bien connue : d'un côté, l'idéal d'une osmose entre les humains et leur lieu de vie ; de l'autre, l'idéal de femmes et d'hommes sans attaches, ayant le monde à disposition. Or, s'il est absolument nécessaire de proscrire un vocabulaire dont se nourrissent les mouvements d'ultradroite, il est tout aussi urgent de reconnaître l'importance, pour chacun, de son lieu de vie. Car mépriser cette relation, c'est nourrir la frustration qui fait le lit des positions politiques extrêmes. Et abstraire la citoyenneté de tout contexte, c'est risquer de toujours plus négliger notre environnement.
Ce livre très personnel, dans lequel Joëlle Zask se penche sur sa propre expérience et enquête sur celle des autres, nous invite en somme à emprunter un double chemin politique et esthétique pour penser une nouvelle manière d'arpenter le monde.________________________________________
" Une réflexion profonde et originale. (...) Absolument passionnant. " Ali Baddou, Le Grand Face-à-face
" Cette théoricienne, pionnière de la démocratie participative (...), s'inspirant autant de Georges Perec que de l'attachement des Corses à leurs îles, plaide dans Se tenir quelque part sur la Terre, pour revivifier, par les mots, par les gestes ou par l'urbanisme, la fécondité que l'on noue avec les lieux qui nous construisent. "Clémence Mary, Libération
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

Conseillé par (La Chouette librairie)
30 novembre 2023

Coup de cœur de la chouette

Traversée notamment par la figure de Perec, cette réflexion sur notre attachement aux lieux dissèque nos conceptions de la manifestation de ce dernier. En en faisant l'une des conditions selon lesquelles la démocratie est possible, l'autrice désenclave cet amour trop ...

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Joëlle Zask