Au vu des circonstances exceptionnelles auxquelles nous faisons face, nous avons décidé de suspendre temporairement la possibilité de passer commande de livres papier sur leslibraires.fr. Nous maintenons en revanche la vente d'ebooks. Pour tout savoir sur les ebooks, notre aide en ligne se trouve ici

La politique sans en avoir l'air, Aspects de la politique informelle, XIXe-XXIe siècle
EAN13
9782753519732
ISBN
978-2-7535-1973-2
Éditeur
Presses universitaires de Rennes
Date de publication
Collection
HISTOIRE
Nombre de pages
416
Dimensions
24 x 15 x 3 cm
Poids
646 g
Langue
français

La politique sans en avoir l'air

Aspects de la politique informelle, XIXe-XXIe siècle

Presses universitaires de Rennes

Histoire

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Autre version disponible

Politique informelle: l'expression a été rarement utilisée dans le champ des sciences sociales comme si elle était frappée d'emblée d'obsolescence, le politique ne pouvant être que formalisable pour être repérable. Elle occupe pourtant ici le terrain après qu'une vingtaine de chercheurs (des historiens, des politistes, des sociologues) se sont essayés, à partir de leurs objets de recherche – fête populaire, iconoclasme, rumeur, pamphlet, dîner de veuve, charivari, braconnage... – et en fonction de leurs pratiques disciplinaires, à en dessiner les contours pour en éprouver la pertinence.
Il ne s'agit donc pas, en nous intéressant à la politique informelle, d'ajouter une expression supplémentaire à un lexique déjà bien fourni au risque de semer un peu plus la confusion et de brouiller un ensemble de définition qui oscille entre sa version maximaliste – tout est en passe de devenir politique – et sa version minimaliste – le politique se réduit à un champ strictement délimité dont les sciences sociales ausculteraient la genèse et les évolutions.
Plutôt que de considérer l'élaboration et l'installation d'un ordre politique sous l'angle de ses acteurs/agents et de ses formes de mobilisation les plus classiques (la citoyenneté électorale ou la structuration des formes partisanes), pari a été fait qu'un changement de point de vue – la politique vue des coulisses pour paraphraser Maurice Agulhon – permettrait d'enrichir la connaissance de cet ordre-là. Une tentative de le reconsidérer à travers cette expression volontiers ambiguë qui entend moins être une nouvelle catégorie normative, une définition par le manque, qu'une incitation à une réflexion sur les relations entre le champ politique et son hors-champ, et sur les façons de dire et de faire de la politique sans en avoir l'air.
S'identifier pour envoyer des commentaires.