www.leslibraires.fr
Format
Relié
EAN13
9791090294554
ISBN
979-10-90294-55-4
Éditeur
Contrejour
Date de publication
Nombre de pages
72
Dimensions
28 x 22 x 1,2 cm
Poids
559 g
Langue
français

Et bientôt l'obscurité

De

Contrejour

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres

  • Vendu par Librairie Le Failler
    30.00

Un photographe illuminé et un écrivain « polarisé » ne peuvent faire que des étincelles dans la ville de Rennes ! La situation, ouverte sur la mer et tendue vers d’autres horizons, imprime l’identité bretonne et ses territoires, elle relie ses paysages et ses habitants à la manière d’un port d’attache, mi-terre, mi-mer, ancrage réconfortant en même temps que matière à utopies. C’est ici, depuis cet « espace tangible » que s’est imaginé Territoire rêvé Bretagne, un programme triennal de résidences, qui offre à six artistes – trois photographes et trois écrivains – d’explorer librement la géographie des lieux traversés pour créer une oeuvre poétique reliant le visible et l’invisible se concluant par un livre. Rennes est la troisième ville après Saint-Malo en 2019 et Chartres de Bretagne en 2020, à accueillir ce programme avec les photographies de Guillaume Zuili et la nouvelle de Pascal Dessaint. Il s’agit d’une déambulation dans une ville fantôme entre rêves et réalité, prétexte à divaguer et à inventer de nouvelles images mentales et photographiques. Guillaume Zuili est représenté par l’agence Vu et la galerie Clémentine de la Ferronnière. Il questionne les notions d’empreinte et de signe, interroge la nature même du médium photographique, en mêlant les techniques et en portant une attention particulière aux tirages. Il révèle entre plein soleil, néons nocturnes et l’abstraction du grain, les impressions et les atours d’un univers fantasmé qui n’existe déjà plus. Pascal Dessaint est un écrivain français, une voix essentielle dans le paysage du polar ayant su imposer une approche toute personnelle du roman noir, en délaissant les rebondissements et intrigues policières. Son texte courant dans le livre s’apparente à un roman-photo. « C’était près de la gare, d’où on n’arrivait ni repartait plus. Il voulait profiter de la pluie et marchait dans les flaques. Une enseigne aurait pu le faire sourire : Rennes sous la Pluie. Il n’en tombait jamais plus tant désormais. Et c’était bon à entendre, cette musique de l’eau, qui éclabousse, qui cingle, qui martèle. Il dansait maintenant, dans d’autres flaques, et il pensait : le pied dans la pluie laissera toujours une trace invisible. ».
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Pascal Dessaint