www.leslibraires.fr
L'Enfant Jésus, Iosagan, et autres contes irlandais
Format
Broché
EAN13
9782372712484
ISBN
978-2-37271-248-4
Éditeur
Via Romana
Date de publication
Nombre de pages
80
Dimensions
21 x 14,8 x 1 cm
Poids
118 g
Langue
français

L'Enfant Jésus, Iosagan, et autres contes irlandais

De

Illustrations de

Via Romana

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres

  • Vendu par La Procure Séminaire
    15.00

Avant de devenir le premier président de la république d'Irlande en 1916, Patrick Pearse était à la fois instituteur et artiste. Il écrivait des poèmes, des pièces de théâtre et surtout des contes, en gaélique, la vieille langue celtique de l'Irlande, pour les enfants de son école. Ce sont ses sept plus beaux contes que rassemble ce livre illustré. On y voit l'Enfant Jésus venir visiter un vieux pêcheur du Connemara qui a bien besoin de retrouver la paix de l'âme. On y découvre aussi la merveilleuse histoire de Barbara, la poupée héroïque qui sauve la vie de sa maîtresse, celle du petit Jeannot qui sait parler aux oiseaux, celle du petit voleur de jouet qui n'arrive pas à avouer son crime en confession, celle de la vieille Brigitte qui détient dans sa mémoire un véritable trésor musical, et celle du jeune prêtre qui apprend à célébrer les saints mystères en cachette. C'est l'Irlande de Patrick Pearse qui s'exprime dans ces contes. Une Irlande pauvre et joyeuse, un pays où personne n'est jamais abandonné, une île où il fait bon vivre car on y chante en toute occasion. Sommaire : Iosagan, l'Enfant Jésus; La poupée Barbara ; Jeannot l'ami des oiseaux ; Le prêtre ; La Mère ; Le voleur ; Brigitte aux chansons ; Pour en savoir plus sur Patrick Pearse. AUTEUR Patrick Pearse (1879-1916), fervent catholique, composa et proclama la déclaration d'indépendance de l'Irlande lors du soulèvement de Pâques 1916 « Au nom de Dieu et des ancêtres ». Il était aussi très attaché à la langue gaélique. Il fonda la première école (l'Institution Saint Enda) où les cours étaient donnés en gaélique et non pas en anglais. Il fut fusillé par les autorités britanniques à l'issue du soulèvement de 1916. Les Irlandais le considèrent aujourd'hui comme un martyr dont le sacrifice permit à l'Irlande d'accéder réellement à l'indépendance en 1923.
S'identifier pour envoyer des commentaires.