L'homme-joie
  •  
Format
Broché
EAN13
9782913366459
ISBN
978-2-913366-45-9
Éditeur
L'Iconoclaste
Date de publication
Collection
littérature
Nombre de pages
160
Dimensions
18 x 14 x 2 cm
Poids
240 g
Langue
français
Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Christian Bobin renoue avec la fibre narrative de ses grands livres : Le Très-Bas, Prisonnier au berceau, et construit celui-ci en quinze récits : des portraits d’êtres aimés (son père), des rencontres (Maria l’enfant gitane, une mendiante) des figures emblématiques (Soulages, Glenn Gould, Matisse, Pascal), des visions (une branche de mimosa, une cathédrale) et une longue lettre à la femme aimée et perdue, «la plus que vive». Entre ces récits, viennent des paragraphes courts, parfois écrits à la main, condensés sur une pensée, fulgurants de profondeur et d’humanité. Un même fil rouge unifie tous ces textes, c’est la voix de Bobin, à nulle autre pareille et son regard de poète qui transfigure le quotidien.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

23 juillet 2013

17 pépites d'or

Ce sont 17 pépites d’or qui jaillissent du néant et traversent l’obscurité pour réchauffer nos cœurs endoloris. Ce sont 17 étoiles filantes, hymne à la vie et aux fleurs qui embellissent nos jours et nos nuits. On y rencontre la ...

Lire la suite

27 octobre 2012

Ouvrir le dernier texte de Christian Bobin...L'Homme-Joie ... et découvrir une ode à la nature sous le bleu du ciel, admirerl'oiseau serviteur et quelques grains de sel angéliques, partir à la rencontre d'un roi soleil, assis sur le trône rouge ...

Lire la suite

20 septembre 2012

Et le charme agit...

Christian Bobin chante le monde, à l’affût d’une apparition qui illuminerait sa journée et l’emplirait de joie. Une fleur, un animal, un éclat de lumière, un rien peut être source d’émerveillement et de joie. Il suffit de simplement être attentif ...

Lire la suite

Christian Bobin renoue avec la fibre narrative de ses grands livres : Le Très-Bas, Prisonnier au berceau, et construit son livre en quinze récits : des portraits d’êtres aimés (son père), des rencontres (Maria l’enfant gitane, une mendiante) des figures emblématiques (Soulages, Glenn Gould, Matisse, Pascal), des visions (une branche de mimosa, une cathédrale) et une longue lettre à la femme aimée et perdue, « la plus que vive ».

© Editions Iconoclaste

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Christian Bobin