www.leslibraires.fr
Format
Broché
EAN13
9782711631353
ISBN
978-2-7116-3135-3
Éditeur
Vrin
Date de publication
Collection
ESPRIT DES LOIS
Dimensions
21,5 x 13,5 x 1,8 cm
Langue
français

Éveiller la raison publique

Pour une journée de la délibération

De ,

Vrin

Esprit Des Lois

À paraître
Au début des années 2000, Bruce Ackerman et James Fishkin s’inquiètent de l’avenir de la démocratie aux États-Unis. Sterling Professor de l’Université de Yale, théoricien de la démocratie dualiste, Ackerman sait que l’histoire constitutionnelle des États-Unis est façonnée par des épisodes décisifs de mobilisation populaire. Mais les défis quotidiens de la vie contemporaine permettent-ils encore d’entretenir une citoyenneté publique attentive aux enjeux politiques de son époque? La hausse de l’abstention, l’appauvrissement du débat politique où la communication médiatique finit par effacer la réflexion, et l’immixtion de groupes d’intérêts privés dans les campagnes électorales pourraient bien finir par désabuser un peuple confiné à une forme de passivité alors même que c’est lui qui fonde la légitimité politique en démocratie. Alors que faire? Avec James Fishkin, professeur à l’université de Stanford qui a travaillé plusieurs années sur l’expérience des sondages délibératifs, ils vont avoir une idée audacieuse : instaurer un nouveau jour férié aux États-Unis, la Journée de la délibération (Deliberation Day), deux semaines avant l’élection présidentielle. Partout dans le pays, elle proposerait un dialogue citoyen dans un contexte de proximité, organisé autour de temps forts, pour permettre aux participants de mieux comprendre le programme des candidats en interpellant leurs représentants locaux mais aussi de confronter leurs idées à celles leurs concitoyens, afin d’être mieux éclairés pour décider de leur vote.
Considéré outre-Atlantique comme un classique de philsophie politique, La Journée de la délibération s’efforce de convaincre de l’intérêt et de la faisabilité d’un tel projet, abordant à cette occasion des questions vives, comme la valeur et le sens d’un jour férié aujourd’hui, le financement d’un événement national, le problème de la citoyenneté engagée et les perspectives pour une démocratie délibérative au XXIe siècle, le rôle des médias dans la communication politique, et finalement la place d’une utopie réaliste pour relancer la participation des citoyens à la vie publique.
S'identifier pour envoyer des commentaires.