Rue des voleurs
1 autre image
  •  
Format
Broché
EAN13
9782330012670
ISBN
978-2-330-01267-0
Éditeur
Actes Sud
Date de publication
Collection
ROMANS, NOUVELLES
Nombre de pages
300
Dimensions
24 x 14 x 2 cm
Poids
347 g
Langue
français
Langue d'origine
français
Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Autre version disponible

C’est un jeune Marocain de Tanger, un garçon sans histoire, un musulman passable, juste trop avide de liberté et d’épanouissement, dans une société peu libertaire. Au lycée, il a appris quelques bribes d’espagnol, assez de français pour se gaver de Série Noire. Il attend l’âge adulte en lorgnant les seins de sa cousine Meryem. C’est avec elle qu’il va “fauter”, une fois et une seule. On les surprend : les coups pleuvent, le voici à la rue, sans foi ni loi.
Commence alors une dérive qui l’amènera à servir les textes – et les morts – de manières inattendues, à confronter ses cauchemars au réel, à tutoyer l’amour et les projets d’exil.
Dans Rue des Voleurs, roman à vif et sur le vif, l’auteur de Zone retrouve son territoire hypersensible à l’heure du Printemps arabe et des révoltes indignées. Tandis que la Méditerranée s’embrase, l’Europe vacille. Il faut toute la jeunesse, toute la naïveté, toute l’énergie du jeune Tangérois pour traverser sans rebrousser chemin le champ de bataille. Parcours d’un combattant sans cause, Rue des Voleurs est porté par le rêve d’improbables apaisements, dans un avenir d’avance confisqué, qu’éclairent pourtant la compagnie des livres, l’amour de l’écrit et l’affirmation d’un humanisme arabe.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des libraires

par (Librairie Le Neuf)
31 octobre 2012

Très bon roman.

A l'aube du printemps arabe, un jeune tangérois "faute" avec sa cousin Meriem. Il s'enfuit de chez lui et vit dans la rue,avant d'être recueilli par un groupe islamiste qui le nourrit, l'habille et le loge. On suit son parcours, ...

Lire la suite

par (Librairie Athenaeum de la vigne et du vin)
12 octobre 2012

Le printemps arabe n'a pas été perçu par tout le monde de la même façon !

A déguster avec une carré de chocolat noir ... intense ! Tout autant que le roman ... L'un soutiendra les effets de l'autre : lorsque vous serez rentré, dès le départ, dans spirale du "Mais que va devenir Lakhdar ?" ...

Lire la suite

par (Fontaine Auteuil)
4 septembre 2012

Mathias Enard nous offre un roman mouvementé, plein d'énergie et de colère. Entre partage, frontières, séparations, croyances, envie de vivre, voilà autant d'obstacles sur lesquels va rebondir ce jeune marocain tout au long de ce Printemps Arabe. Un roman poignant, ...

Lire la suite

par (Le Pain des Rêves)
23 août 2012

"Lisez ce livre" pourrait être tout ce qu'il y a à dire à propos de ce roman ! L'aventure du jeune marocain se déroule sur un fond d'actualités récentes (les révoltes arabes, les Indignés, et même l'élection présidentielle en France). ...

Lire la suite

par (Librairie L'Armitière)
22 août 2012

Quel livre ! Quel livre ! Mais quel livre !!! J'avais déjà beaucoup aimé son précédent roman, "Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants" qui était un texte court, léger, très classique dans sa forme, presque un conte. Ici, il ...

Lire la suite

Commentaires des lecteurs

30 novembre 2012

Espagne, jeunesse, Maroc

L'auteur semble aimé les ailleurs. Après "Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants" qui m'avait emmené à Constantinople au XVIe siècle, ce roman m'a projeté en plein Maghreb du XXIe siècle.

Lire la suite

« Il s'agit d'un voyage, d'un jeune homme de 18 ans, qui commence à Tanger... »
Mathias Énard présente son roman "Rue des Voleurs"
Actes Sud, collection "Domaine français"


Mathias Énard nous parle de son livre Rue des voleurs (éditions Actes Sud) dans l'émission Dialogues littéraires, réalisation : Ronan Loup.

Avec Mathias Énard
Le , Librairie Dialogues, Brest

Dans "Rue des Voleurs", roman à vif et sur le vif, l’auteur de "Zone" retrouve son territoire hypersensible à l’heure du Printemps arabe et des révoltes indignées. Tandis que la Méditerranée s’embrase, l’Europe vacille. Il faut toute la jeunesse, toute la naïveté, toute l’énergie du jeune Tangérois pour traverser sans rebrousser chemin le champ de bataille. Parcours d’un combattant sans cause, Rue des Voleurs est porté par le rêve d’improbables apaisements, dans un avenir d’avance confisqué, qu’éclairent pourtant la compagnie des livres, l’amour de l’écrit et l’affirmation d’un humanisme arabe.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Mathias Énard

Avertissements de sécurité

ATTENTION ! Ne convient pas aux enfants de moins de 3 ans. Danger d'étouffement. Petits éléments. À utiliser sous la surveillance rapprochée d'un adulte.