Corps en tous genres, la dualité des sexes à l'épreuve de la science
  •  
Format
Broché
EAN13
9782707169105
ISBN
978-2-7071-6910-5
Éditeur
La Découverte
Date de publication
Collection
Collection Genre & sexualité
Nombre de pages
400
Dimensions
24 x 16 x 0 cm
Poids
602 g
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Code dewey
576.855

Corps en tous genres

la dualité des sexes à l'épreuve de la science

De

Traduit par ,

Postface de , ,

La Découverte

Collection Genre & sexualité

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


« Il y a deux sexes ! » Ce serait un fait de nature. La biologiste Anne Fausto-Sterling défait cette fausse évidence du sens commun, fût-il scientifique. N'y en aurait-il pas cinq, voire plus ? Ironique, cette proposition n'en est pas moins sérieuse : pour les intersexes, ni tout à fait garçons ni vraiment filles, il en va de leur vie. Va-t-on les faire entrer de force, par la chirurgie, dans l'une ou l'autre catégorie ? Et, quand ils envoient des messages différents, qui, des chromosomes, des hormones, du cerveau ou du squelette, aura le dernier mot ?
L'enjeu, ce sont les exceptions mais aussi la règle, à savoir tout le monde ! Le partage entre deux sexes est toujours une opération sociale. C'est bien la société qui tranche dans les variations attestées pour donner un sexe au corps. Et quand le médecin ou le savant parlent sexe, ou sexualité, c'est encore la société que l'on entend. Loin d'être neutre, la science est donc toujours située : telle est l'une des leçons de cet ouvrage, devenu un classique depuis sa publication aux États-Unis en 2000.
La critique du biologisme par une scientifique du sérail trouble nos oppositions convenues – entre genre (social) et sexe (biologique), entre culture et nature. Ainsi ne pourra-t-on plus dire qu'il faut choisir entre féminisme et science.
Gai savoir que celui offert par ce livre illustré avec humour et érudition : la biologie, c'est bien la politique continuée par d'autres moyens.
S'identifier pour envoyer des commentaires.