La guerre et les fortifications du Haut-Dauphiné, étude archéologique des travaux des châteaux et des villes à la fin du Moyen âge
Format
Broché
EAN13
9782853996112
ISBN
978-2-85399-611-2
Éditeur
Presses Universitaires de Provence
Date de publication
Nombre de pages
377
Dimensions
24 x 15 x 2 cm
Poids
614 g
Langue
français
Code dewey
623.194

La guerre et les fortifications du Haut-Dauphiné

étude archéologique des travaux des châteaux et des villes à la fin du Moyen âge

De

Presses Universitaires de Provence

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Autre version disponible

Loin des régions où se déroulent les principaux épisodes de la guerre de Cent Ans, Nathalie Nicolas, docteur en archéologie médiévale, a étudié les conséquences des principaux combats en Dauphiné. Dans cette province relativement épargnée, le passage récurrent des bandes de routiers – d’abord les Provençaux en 1368, puis les hommes de Raymond de Turenne et du comte Jean d’Armagnac – perturbe le quotidien des habitants. S’ajoutent à ces incursions, des guerres privées qui accentuent le sentiment d’insécurité et fragilisent l’économie comme la société. Entre Provence et Piémont, toutes les autorités – principalement le dauphin, l’évêque de Gap et l’archevêque d’Embrun – organisent alors, avec, plus ou moins de rapidité et de rigueur, la défense des villes. Les fortifications, leurs commanditaires et leurs constructeurs, forment le sujet de cet ouvrage. En plus de l’inventaire des coûts des aménagements défensifs et des installations domestiques des châteaux, la variété des textes – comptes de construction, rapports des maîtres d’œuvre, inventaires d’armes et de mobilier… rend compte des techniques de constructions utilisées. Les sources écrites mettent également en évidence ce que fut le quotidien des chantiers (matériaux, main-d’œuvre, modes de construction…) dans les châteaux et les villes de montagne à la fin du Moyen Âge.
S'identifier pour envoyer des commentaires.