Format
Broché
EAN13
9782207302163
ISBN
978-2-207-30216-3
Éditeur
Denoël
Date de publication
Collection
Présence du Futur (216)
Nombre de pages
288
Dimensions
18 x 10 x 2 cm
Poids
195 g
Langue
français

Retour à la terre (Tome 2)

Autres contributions de

Denoël

Présence du Futur

Indisponible
Tome I : «L'avenir n'est plus ce qu'il était, a écrit Arthur C. Clarke. Eh oui ! La S.F. de papa a cédé le pas à la S.F. de fiston, une S.F. chevelue, contestataire, lucide, plus terre à terre (ou, ce qui revient au même, plus Terre à Terre), une S.F. qui devient de plus en plus (je parle de la bonne, bien sûr !) le vecteur des idées écologiques, des combats écologiques.... Je ne veux pas dire que les textes ici représentés soient "engagés" dans cette direction, je veux dire simplement qu'ils l'annoncent, qu'ils possèdent une coloration qui sera bientôt celle de tous les récits majeurs d'une science-fiction qui est en train de tourner sa veste, qui s'est dépouillée de ses oripeaux, de son armure de fausse futurologie. Certes, la plupart des nouvelles de Retour à la Terre parlent de la fin du monde, mais elles semblent nous avertir que la fin du monde sera verte ou ne sera pas. C'ets déjà ça...» Tome II : «Le rôle de l'écrivain, a dit J.G. Ballard, me paraît désormais être, non plus d'ajouter de la fiction au monde, mais de retrouver les éléments de réalité dans une débauche de fictions.» «En effet, répond Jean-Pierre Andrevon, retournons sur Terre, où nous attendent la pollution et les tyrannies, la guerre nucléaire et les révolutions morales et sexuelles, les soubresauts sociaux et la mise en coupe réglée de l'environnement, les tripatouillages génétiques et la découverte des énergies douces, la montée de l'électro-fascisme et le fichage électronique, la fin du monde et le début d'un monde nouveau - peut-être.» Tel est le lieu géométrique de cette anthologie. Tome III : La science-fiction souriante, de nos jours, ça se fait rare, et ce n'est pas un hasard : c'est que le monde, la société, la vie, comme on voudra, offrent peu de prétexte à sourire. C'est pourquoi Retour à la terre, troisième du nom, ne reculant devant aucun sacrifice, commence par un texte d'une extrême drôlerie : «La guerre du pou.» Il s'agit, on s'en doutera, d'une satire antiguerrière et antimilitaire. C'et une cible de choix, mais il y en a d'autres, visées dans le cours du volume : la technologie, le travail, l'atome dit pacifique, le racisme - entre autres. Autant dire que cette anthologie, comme les deux précédentes, ne décolle du réel que piur y retomber à pieds joints.
S'identifier pour envoyer des commentaires.