www.leslibraires.fr
L'apothicaire et le manoir des ombres
Format
Poche
EAN13
9782702433713
ISBN
978-2-7024-3371-3
Éditeur
Éditions du Masque
Date de publication
Collection
Masque Christie (160)
Nombre de pages
450
Dimensions
17,8 x 11 cm
Poids
256 g
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Code dewey
849

L'apothicaire et le manoir des ombres

De

Traduit par

Éditions du Masque

Masque Christie

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres

  • Vendu par Librairie Le Livre.com
    Description
    R300310480: 2007. In-12. Broché. Etat d'usage, Couv. légèrement pliée, Dos satisfaisant, Intérieur frais. 414 pages.. . . . Classification Dewey : 820-Littératures anglaise et anglo-saxonne
    État de l'exemplaire
    Etat d'usage, Couv. légèrement pliée, Dos satisfaisant, Intérieur frais
    Format
    In-12
    Reliure
    Broché
    16.95 (Occasion)
Alors qu il travaille tranquillement à ses préparations, l apothicaire John Rawlings est surpris par l entrée intempestive dans son échoppe d un étranger en proie à la panique. Mais c est d un refuge sûr et non d un remède que l homme a besoin. A peine l apothicaire l a t-il caché dans l arrière-boutique qu une femme spectaculaire de beauté entre à son tour. Elle recherche un homme qui correspond trait pour trait au fugitif. Tenant parole, Rawlings l éconduit mais, intrigué, décide de questionner l homme. Son nom est Aidan Fenchurch et il est poursuivi depuis des années par une ancienne maîtresse, Ariadne Bussell, qui, n acceptant pas leur rupture, le suit comme son ombre. Content de l avoir soustrait à une telle furie, Rawlings est choqué d apprendre quelques jours plus tard que l homme a été retrouvé mort. La police décide d interroger Mrs Bussell mais celle-ci est alitée, tremblante de fièvre, et succombera bientôt à ce qui ressemble terriblement à un empoisonnement. Alors que les victimes s accumulent, John Rawlings décidé à confondre le ou les coupables, ouvre l enquête qui le conduit au c ur du Surrey. Traduit de l'anglais par Corinne Bourbeillon
S'identifier pour envoyer des commentaires.