L'INSTINCT DE MORT
  •  
Format
Broché
EAN13
9782081221901
ISBN
978-2-08-122190-1
Éditeur
Flammarion
Date de publication
Collection
POP culture
Nombre de pages
391
Dimensions
24 x 15 x 2 cm
Poids
482 g
Code dewey
364.109
Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres

  • Vendu par Librairie Le Livre.com
    Description
    R260181245: 391 pages In-8 Broché. Bon état. Couv. légèrement pliée. Dos satisfaisant. Intérieur frais Classification Dewey : 848-Ecrits divers, citations, journaux intimes, souvenirs, mémoires
    État de l'exemplaire
    Bon état
    Format
    In-8
    Reliure
    Broché
    19.80(Occasion)
L'Instinct de mort « Je n'acceptais pas. Je ne voulais pas que ma vie soit réglée d'avance et décidée par d'autres. [...] Toutes les phrases usuelles de la vie courante me raisonnaient dans la tête... Pas le temps de... ! Arriver à temps... ! Gagner du temps... ! Perdre du temps... ! Moi, je voulais avoir le "temps de vivre" et la seule façon d'y arriver était de ne pas en être l'esclave. » Jacques Mesrine enchaîne cambriolages, braquages, enlèvement, et évasions... Il devient « Ennemi public n° 1 » dans les années 70. Il est arrêté en 1973. Emprisonné dans les quartiers de haute sécurité (QHS) de la Santé et de Fleury-Mérogis, il rédige son autobiographie - L'Instinct de mort - dans laquelle, avant même d'être jugé, il assume l'ensemble de sa « carrière ». Le 8 mai 1978, Mesrine s'évade du QHS de la prison de la Santé en compagnie de François Besse - une évasion spectaculaire... Il entame une cavale ponctuée de braquages. L'un de ses objectifs est aussi, par ses actions, de lutter pour la suppression des QHS. Le 2 novembre 1979, Mesrine, « le Grand » comme l'ont surnommé les membres de la brigade de recherche et d'intervention (BRI), est tué par l'antigang, au volant de sa BMW, porte de Clignancourt à Paris. Depuis cette mort, Jacques Mesrine est considéré comme une légende dans notre pays, et une idole chez les jeunes...
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...