Nouvelles de La Réunion, Recueil
Format
Broché
EAN13
9782350742489
ISBN
978-2-35074-248-9
Éditeur
Magellan & Cie
Date de publication
Collection
Miniatures
Nombre de pages
142
Dimensions
20 x 13 x 1 cm
Poids
164 g
Langue
français
Code dewey
843.010809698

Nouvelles de La Réunion

Recueil

Magellan & Cie

Miniatures

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Autre version disponible

Ces récits de Réunion vous emmènent à la découverte de ses traditions et de sa culture
Miniatures fait escale sur la Route des Indes, en plein océan Indien, dans les Mascareignes, dans l'ancienne Île Bourbon. Le monde entier est passé par là pendant cinq siècles. Tout comme la Guadeloupe ou la Martinique, La Réunion a été le lieu d'un vaste brassage. Témoignant de tous les trafics qui s'y sont pratiqués, sa population est issue de Madagascar (les Malgaches), de l'est de l'Afrique (les Africains), de l'ouest et du sud-est de l'Inde, le Gujarat (les Zarabes) et le Tamil Nadu (les Tamouls) ainsi que du sud de la Chine, notamment de Guangzhou (Canton) et bien sûr d'Europe. Cela fait de cette île un concentré de tout, une planète-terre miniature où l'Europe, l'Asie, le monde arabe et l'Afrique co-existent. Cette position indianocéanique, au carrefour des routes commerciales d'autrefois, en a fait ce qu'elle est aujourd'hui. Insularité, discriminations raciales, famille, maternité, adultère : tels sont les thèmes vitaux abordés dans les six nouvelles de ce recueil. Avec pour toile de fond la nature spectaculaire de cette île : son volcan, ses forêts, ses plaines et plateaux d'altitude, sa flore et sa faune exceptionnels. La Réunion est une île-monde. Sa littérature est aussi, d'une certaine façon, une littérature-monde.
La collection Miniatures vous offre ici un recueil de nouvelles réunionnaises, vous emmenant dans un formidable voyage littéraire
EXTRAIT
Les blancs, les espaces libres que l'histoire laisse entre deux événements, ne doivent pas nous impressionner. C'est une illusion. Un décor en trompe-l'oeil pour égarer notre jugement. Car les actes du destin s'écrivent sans intervalle, et le détail cache plus de vérités que de grandes révélations. Il faut remonter à ce mois de mars où Héva, sur un coup de tête, franchit la rivière pour aller promener ses rêves dans la forêt. Qu'espérait-elle y trouver ? Qui l'attendait dans le sous-bois ? Dommage que personne n'eût pensé à la suivre ce jour-là ni les autres jours. Elle ne se trompait ni d'heure, ni de sentier, ni de lieu. Sans se demander si on l'épiait ou pas, elle répondait à l'appel de la forêt qui l'accueillait dans un bruissement d'ailes et de feuilles. Elle s'évadait, et sa gaieté rayonnait.
S'identifier pour envoyer des commentaires.