Comment j'ai cessé d'être juif, un regard israélien
Format
Broché
EAN13
9782081278363
ISBN
978-2-08-127836-3
Éditeur
Flammarion
Date de publication
Collection
Café Voltaire
Nombre de pages
110
Dimensions
20 x 13 x 1 cm
Poids
172 g
Langue
français
Langue d'origine
hébreu
Code dewey
305.89240092

Comment j'ai cessé d'être juif

un regard israélien

De

Traduit par

Flammarion

Café Voltaire

Indisponible
Comment j'ai cessé d'être juif Supportant mal que les lois israéliennes m'imposent l'appartenance à une ethnie fictive, supportant encore plus mal d'apparaître auprès du reste du monde comme membre d'un club d'élus, je souhaite démissionner et cesser de me considérer comme juif. Café Voltaire Le numéro 1 de la place de l'Odéon, siège actuel du département de littérature des éditions Flammarion, fut occupé pendant plus d'un siècle par le célèbre Café Voltaire. Un lieu de rencontre de peintres et d'écrivains, d'hommes politiques et de journalistes. C'est l'endroit « où l'on boit, où l'on cause, où l'on rêve ». Il est permis d'y fumer le cigare (à l'étage), d'y jouer (à l'entresol), de passer des heures avec une consommation et les omelettes sont les plus réputées de Paris. Un lieu de liberté et de conversation, comme a su en susciter l'esprit français, où l'on peut croiser Gambetta, Verlaine, Delacroix, ou encore Mallarmé. Plus tard, la proximité du Mercure de France et de la librairie de Sylvia Beach y conduit Gide, Valéry, Larbaud et tous les Américains de Paris. Un lieu où les humeurs s'affichent, où les idées s'entrechoquent, où les goûts se révèlent. Un lieu pour disputer et se disputer, se souvenir, rêver : l'esprit de cette collection était déjà dans les murs, il ne nous restait plus qu'à le faire revivre.
S'identifier pour envoyer des commentaires.