Le siècle de Germaine Tillion
  •  
Format
Broché
EAN13
9782020951944
ISBN
978-2-02-095194-4
Éditeur
Seuil
Date de publication
Collection
H.C. ESSAIS
Nombre de pages
378
Dimensions
24 x 15 x 2 cm
Poids
477 g
Code dewey
305.8

Le siècle de Germaine Tillion

Édité par

Seuil

H.C. Essais

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


En 2007, Germaine Tillion fête ses cent ans. Engagée avec succès tant dans l'action publique que dans le travail scientifique, cette grande dame tient une place d'honneur dans la culture française. Résistance, déportation, luttre contre la misère, le terrorisme et la torture en Algérie, en ce qui concerne l'action. Histoire, ethnologie et questionnement méthodologique pour ce qui est de la connaissance. Pour lui rendre hommage, Tzvetan Todorov a composé un volume qui se divise en trois parties.Dans une première partie, il a réuni une vingtaine de textes signés de Jean Lacouture, Benjamin Stora ou Jean Daniel, mais aussi de chercheurs plus jeunes qui n'ont pas fini d'explorer l'œuvre de Tillion, comme Julien Blanc. Outre les contributions françaises, on trouvera également plusieurs textes écrits par des auteurs allemand et anglo-saxons.À l'intérieur du même volume sont rassemblés pour la première fois une dizaine de textes que Germaine Tillion n'avait jamais publiés dans un livre.Enfin, une documentation relative à sa vie et à son œuvre forme la dernière partie de ce volume.Un livre-hommage qui reconstitue toute l'ampleur d'une vie dans le siècle exemplaire.Pour composer cet hommage, Tzvetan Todorov a réuni les textes de: Nelly Forget, Nancy Wood, Jean Daniel, Alice Conklin, Julien Blanc, Anise Postel-Vinay, Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Claire Andrieu, Pierre Vidal-Naquet, Bernhard Strebel, François George, Don Reid, Albert Camus, Jean Lacouture, Benjamin Stora, Mustapha Chérif, Torquia Ould Dadah, Julia Clancy-Smith, Olivier Mongin.Née en 1907, Germaine Tillion entreprend des études d'ethnologie. De 1934 à 1940, elle séjourne plusieurs fois dans l'Aurès algérien. Puis elle s'engage dans le réseau de Résistance du musée de l'Homme et se fait arrêter puis déporter vers le camp de Ravensbrück d'où elle compose son opérette-revue, Le Verfügbar aux enfers. À sa libération, elle enquête sur les crimes hitlériens et staliniens et, à partir de 1954, c'est de nouveau vers l'Algérie que se tourne son attention. Elle crée à Alger des centres sociaux, lutte contre la misère, l'analphabétisme, la torture, la peine de mort et le terrorisme. Directrice d'études à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales de 1958 à 1980, elle accomplit des missions à travers le monde et publie plusieurs ouvrages fondamentaux.En mai 2007, Germaine Tillion a eu cent ans.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Tzvetan Todorov

Dossier relatif