www.leslibraires.fr
Hontes, Confessions impudiques mises en scène par les auteurs
Format
Broché
EAN13
9782070789924
ISBN
978-2-07-078992-4
Éditeur
Joëlle Losfeld
Date de publication
Collection
Littérature étrangère/Joëlle Losfeld
Nombre de pages
296
Dimensions
21 x 15 x 1 cm
Poids
341 g
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Code dewey
820.803

Hontes

Confessions impudiques mises en scène par les auteurs

Traduit par

Autres contributions de

Joëlle Losfeld

Littérature étrangère/Joëlle Losfeld

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Robin Robertson, poète anglais, a eu l'idée de recueillir les témoignages de hontes publiques et d'humiliations, diverses et variées, vécues par soixante écrivains anglo-saxons, connus du grand public. Le lecteur assiste à un cortège de situations burlesques, d'espoirs bafoués, de désirs frustrés, de quiproquos. On y voit Chuck Palahniuk interrompu durant une lecture publique par les commentaires ironiques d'un travesti drogué distribuant des cachets opiacés aux étudiants. On découvre Jonathan Coe rampant à quatre pattes devant le public d'un studio de télévision pour se soustraire au champ des caméras. Julian Barnes raconte une rencontre d'amnésiques entre lui et son éditeur, celui-ci ne se souvenant pas de son nom et lui-même cherchant désespérément le titre de son unique œuvre publiée à l'époque. Paul Farley décrit son angoisse, lors d'une lecture, à l'idée que le micro puisse capter les couinements et les gémissements de ses intestins malades. Paul Bailey, lors d'un salon du Livre à Bordeaux, relate la brève mais remarquée intervention de Robin Cook. Les récits des blessures d'amour-propre d'écrivains, teintés d'une savoureuse autodérision, créent une littérature de la disgrâce pleine d'humour et d'humanité.
Robin Robertson, poète anglais, a eu l'idée de recueillir les témoignages de hontes publiques et d'humiliations, diverses et variées, vécues par soixante écrivains anglo-saxons, connus du grand public. Ces récits des blessures d'amour-propre d'écrivains, teintés d'une savoureuse autodérision, créent une littérature de la disgrâce pleine d'humour et d'humanité.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Catherine Richard
Plus d'informations sur Robin Robertson