www.leslibraires.fr
La Reine du silence
Format
Poche
EAN13
9782070320844
ISBN
978-2-07-032084-4
Éditeur
Folio
Date de publication
Collection
Folio
Nombre de pages
208
Dimensions
17,8 x 10,9 x 1,3 cm
Poids
132 g
Langue
français
Langue d'origine
français
Code dewey
848.914

La Reine du silence

Folio

Folio

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


«Mon père a trouvé la mort un vendredi soir. Son Aston Martin s'est écrasée contre le parapet d'un pont. Je n'étais pas dans la voiture. J'avais 5 ans.De lui, il me reste peu de souvenirs, et quelques trésors : une montre qui sonne les heures, un stylo dont la plume penche à droite et cette carte postale, où il me demandait en lettres capitales : QUE DIT LA REINE DU SILENCE ?Cette phrase posait une énigme impossible à résoudre pour la petite fille que j'étais, énigme cruelle et envoûtante qui résume toute la difficulté du métier d'enfant. Énigme qui, à l'époque, se formulait ainsi : Que pourrait bien dire la Reine du silence sans y perdre son titre, et l'affection de son papa ?Ou encore : comment, à la fois, parler, et ne pas parler ?J'étais coincée. Prise au piège de l'intelligence paternelle.»Marie Nimier ose avec ce nouveau livre s'attacher à la figure de son père, Roger Nimier. Elle explore l'amas de tôles froissées, interrogeant avec gravité le destin de cet écrivain que ses amis décrivent tour à tour, et parfois simultanément, comme un être désinvolte, sérieux, menteur, loyal, tendre, indifférent et malhabile de ses sentiments comme on est maladroit de ses mains.
Marie Nimier, auteur de huit romans publiés aux Éditions Gallimard, ose avec ce nouveau livre s'attacher à la figure de son père, l'écrivain Roger Nimier. Prix Médicis 2004.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

28 août 2009

SE MONTRER TEL QUE L'ON EST...

Un auteur qui ose montrer ses failles et qui dit tout sur ses relations avec son père. C’est rare, très rare qu’un écrivain nous fasse entrer dans les vicissitudes de son intimité. Marie Nimier le fait dans « La Reine ...

Lire la suite