Les livres indiqués d'un point vert peuvent être commandés jusqu'au 20/12 et ceux d'un point orange jusqu'au 15/12.

Passé ces délais, nous ne pouvons pas garantir que la livraison du Père Noël arrive à temps !

Et quelquefois j'ai comme une grande idée
  •  
Format
Broché
EAN13
9791090724068
ISBN
979-1-09-072406-8
Éditeur
Monsieur Toussaint Louverture
Date de publication
Nombre de pages
800
Dimensions
23 x 16 x 4 cm
Poids
1096 g
Langue
français
Langue d'origine
anglais

Et quelquefois j'ai comme une grande idée

De

Traduit par

Monsieur Toussaint Louverture

Indisponible

Autre version disponible

Alors que la grève installée à Wakonda étrangle cette petite ville forestière de l’Oregon, un clan de bûcherons, les Stampers, bravent l’autorité du syndicat, la vindicte populaire et la violence d’une nature à la beauté sans limite. Mené par Henry, le patriarche incontrôlable, et son fils, l’indestructible Hank, les Stampers serrent les rangs… Mais c’est sans compter sur le retour, après des années d’absence, de Lee, le cadet introverti et rêveur, dont le seul dessein est d’assouvir une vengeance.
Au-delà des rivalités et des amitiés, de la haine et de l’amour, Ken Kesey, auteur légendaire de Vol…, réussit à bâtir un roman époustouflant qui nous entraîne aux fondements des relations humaines. C’est Faulkner. C’est Dos Passos. C’est Truman Capote et Tom Wolfe. C’est un chef-d’oeuvre.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des libraires

par (Le Passage Culturel)
1 mars 2014

Un chef-d'oeuvre de la Beat Generation enfin traduit

Dans la petite ville forestière fictive de Wakonda, Oregon, le clan Stamper, bûcherons de père en fils méné par l'herculéen Hank, décide de briser la grève du syndicat quitte à s'attirer les foudres des locaux. Mais voici que le retour ...

Lire la suite

par (Librairie Nouvelle)
20 février 2014

La bruine, le froid, la clameur de la faune, la violence brute du fleuve. Dans l'air planent l'odeur de la sciure et les cris des hommes révoltés. C'est le syndicat des bûcherons, furieux contre le clan Stamper, ces foutus briseurs ...

Lire la suite

par (Fontaine Auteuil)
6 décembre 2013

On ne le prend pas au sérieux, Ken Kesey...

On le voit venir, avec son style très spontané et ses accents oralisants qui cadrent parfaitement avec l'idée qu'on se fait du style d'un écrivain beatnik, et en parcourant la 4ème de couverture on se dit que ce type-là aurait ...

Lire la suite

par (Fontaine Luberon)
7 novembre 2013

Qu'il est difficile de sortir de ce livre! Pour deux raisons majeures dont la première est qu'une fois installé, on a envie que la lecture dure encore un peu. La seconde tient aux procédés littéraires que Ken Kesey utilise. Il ...

Lire la suite

par (Librairie La Rose des Vents)
26 octobre 2013

Coup de coeur de Christophe

Attention, chef-d’œuvre inédit en France ! Ses 800 pages serrées de chassés-croisés entre ses personnages. Une fratrie de bûcherons de l’Oregon, des anecdotes formidables, une nature dominante, sont servis par une prose bouillonnante. J’aurais aimé poursuivre ce récit pendant cinq ...

Lire la suite

Commentaires des lecteurs

14 janvier 2014

Vol au dessus d'un chef d'oeuvre

800 pages, ça vous fait peur ? En 1964, Ken Kesey, un gaillard de vingt-neuf ans qui n’en est pas à son galop d’essai – il a déjà publié « Vol au dessus d’un nid de coucou » –, fumeur ...

Lire la suite

31 octobre 2013

Attention! Pépite!!!

L'histoire se déroule dans l’Oregon. La ville est paralysée par les syndicats de bûcherons, qui organisent une grève afin de demander le maintien de salaire suite à la diminution de travail, due à l'arrivée de nouvelles technologies. Chez les Stamper, ...

Lire la suite