www.leslibraires.fr
Schopenhauer
1 autre image
Format
Broché
EAN13
9782251760742
ISBN
978-2-251-76074-2
Éditeur
Les Belles Lettres
Date de publication
Collection
Figures du savoir
Nombre de pages
192
Dimensions
18 x 12 x 1 cm
Poids
200 g
Langue
français
Code dewey
193
Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres

  • Vendu par Librairie philosophique J Vrin
    19.50

Autre version disponible

Arthur Schopenhauer (1788–1860), philosophe allemand nommé « le pessimiste de Francfort », héritier de Kant, s'inspirant de la sagesse hindouiste et bouddhiste, a imprimé une marque durable sur la philosophie en faisant du vouloir inconscient « la moelle substantielle de l'univers » et l'élément déterminant en l'homme.

Inventeur de la démarche généalogique, il interprète toutes les manifestations humaines (comportement, texte, discours, etc.) à la lumière d'un sens latent qu'on peut découvrir sous le sens manifeste en remontant au type de volonté qui s'exprime dans chaque manifestation. Nietzsche, Marx et Freud se souviendront de la leçon et s'attacheront à détecter les aspirations profondes qui se travestissent dans les attitudes et déclarations assumées par les individus ou les groupes sociaux. A ce titre, on peut dire que Schopenhauer préfigure « les penseurs du soupçon ».

Christophe Bouriau expose ici cette philosophie du sens en partant de son fondement métaphysique, le « vouloir-vivre », pour développer ensuite la portée existentielle de cette intuition initiale. Le vouloir est en effet à la source du mal, c'est-à-dire de la souffrance (le mal subi) et de l'injustice (le mal commis). A l'encontre de ce que soutient Nietzsche, Schopenhauer n'entend pas « nous disposer à la résignation » face au mal. Il nous propose plutôt trois voies pour le contrer: l'expérience esthétique, la morale de la compassion et l'ascèse. L'ouvrage se clôt sur la postérité de cette pensée atypique et en particulier de son concept d'« inconscient ».

Christophe Bouriau, Directeur du département de philosophie de l'Université de Lorraine et membre des Archives Poincaré à Nancy, a co-édité l'ouvrage collectif Schopenhauer et l'inconscient (avec J.-C. Banvoy et B. Andrieu) et publié notamment Lectures de Kant. Le problème du dualisme, et Le comme si. Kant, Vaihinger et le fictionalisme.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Christophe Bouriau