www.leslibraires.fr
Format
Broché
EAN13
9782713220685
ISBN
978-2-7132-2068-5
Éditeur
EHESS – Ecole des hautes études en sciences sociales
Date de publication
Collection
Mètis
Nombre de pages
382
Dimensions
24 x 16 x 2 cm
Poids
808 g
Langue
français

Mètis, n° 3/2005

Et si les Romains avaient inventé la Grèce ?

EHESS – Ecole des hautes études en sciences sociales

Mètis

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Autre version disponible

L'ouvrage propose une première étape de réflexions à l'issue d'une année de séminaire consacré aux “façons romaines de faire le Grec”. La perspective dans laquelle les chercheurs se sont situés pour aborder la question de l'interculturalité dans le monde gréco-romain est essentiellement anthropologique. La bibliographie récente témoigne de l'engouement qui semble s'être emparé des études anciennes pour les questions d'identité et de relations entre cultures. Dans ces recherches, la Grèce occupe une place spécifique, puisque, comme l'ont souligné de nombreux auteurs antiques et modernes, elle fut militairement vaincue, mais elle apporta à Rome la culture. Que ce soit un mythe ou non, peu importe ici. Ce paradoxe amena à concevoir les rapports entre la Grèce et Rome comme un “impérialisme culturel renversé” ou comme une “acculturation inversée” dont l'élite intellectuelle et politique “grecque”, toujours active à l'époque romaine était la preuve vivante. Parallèlement, la Grèce même devenait le musée d'un passé révolu, admiré par les Romains, puisqu'elle ne dominait plus sa propre histoire. Elle était à la fois figée et en déclin. Les auteurs s'attachent aux manifestations rituelles, iconographiques, culturelles au sens large de cet usage de la Grèce dans l'imaginaire romain. Les textes s'articulent autour de la religion, les cultes selon le rite grec ; les images, et en particulier la question de l'imitation de l'art grec ; la Grèce imaginaire des Grecs de l'imperium et le jeu de miroir entre les deux cultures, qui ne cessent de se réfléchir l'une l'autre.
S'identifier pour envoyer des commentaires.