www.leslibraires.fr
La réification, Petit traité de Théorie critique
Format
Broché
EAN13
9782070782925
ISBN
978-2-07-078292-5
Éditeur
Gallimard
Date de publication
Collection
NRF Essais
Nombre de pages
160
Dimensions
19 x 11,7 x 1,4 cm
Poids
183 g
Langue
français
Langue d'origine
allemand
Code dewey
146.32

La réification

Petit traité de Théorie critique

De

Traduit par

Gallimard

NRF Essais

Indisponible
La Théorie critique, autrement appelée «École de Francfort», fait retour, avec la troisième génération représentée par Axel Honneth, à la «philosophie sociale». C'est-à-dire à l'analyse des processus de développement qui sont vécus comme manqués ou perturbateurs. Dans sa quête d'une critique des «pathologies du social», la Théorie peut-elle également faire retour à des concepts marxistes ? Soit le concept, fixé par Georg Lukács, de «réification» - colonisation du monde vécu par la généralisation unidimensionnelle de l'échange marchand à toute interaction sociale, en sorte que les sujets perçoivent partenaires et biens comme des objets. La Théorie critique, pour sa part, distingue trois formes de réification - intersubjective (le rapport aux autres), objective (le rapport au monde) et subjective (le rapport à soi) - également fondées sur l'oubli préalable de la reconnaissance de l'autre. La réification intersubjective résulte aujourd'hui de pratiques nouvelles qui considèrent les hommes indépendamment du monde vécu auquel ils appartiennent - depuis l'abolition de la substance juridique du contrat de travail jusqu'à la réduction des dons de l'enfant à un objet de mesure génétique et de manipulation. L'autoréification - saisir ce qu'on éprouve psychiquement comme objets à observer ou à produire de manière normée - est le fruit des pratiques institutionnalisées de présentation de soi : des entretiens d'embauche ou du coaching à la recherche d'un partenaire amoureux sur Internet. Demeure, pour Axel Honneth, «une certaine inquiétude : celle de voir nos sociétés prendre le chemin que Lukács, en utilisant des moyens insuffisants et en généralisant à l'excès, a entrevu il y a quatre-vingts ans».
La Théorie critique, autrement appelée «École de Francfort», fait retour, avec la troisième génération représentée par Axel Honneth, à la «philosophie sociale», c'est-à-dire à l'analyse des processus de développement qui sont vécus comme manqués ou perturbateurs.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Axel Honneth
Plus d'informations sur Stéphane Haber