www.leslibraires.fr
L'irrévocabilité de la chose jugée en droit privé
Format
Broché
EAN13
9782731406306
ISBN
978-2-7314-0630-6
Éditeur
Presses universitaires d'Aix-Marseille
Date de publication
Collection
CENTRE P. KAYSE
Dimensions
24 x 15 x 3 cm
Poids
825 g
Langue
français
Code dewey
347.44077

L'irrévocabilité de la chose jugée en droit privé

De

Préface de

Presses universitaires d'Aix-Marseille

Centre P. Kayse

Indisponible

Autre version disponible

La recherche de la justice la meilleure compte parmi les premières finalités du droit. Le procès, instrument de réalisation du droit, se doit de répondre au mieux à cet objectif. C'est notamment pourquoi les règles de procédure prévoient des possibilités de réexamen du dossier une fois un jugement rendu. Il faut permettre au plaideur insatisfait de critiquer la décision prise et lui offrir de nouvelles chances d'obtenir gain de cause. La pluralité des examens permet, c'est le postulat, de vérifier le travail des premiers juges et de corriger d'éventuelles erreurs d'appréciation ou d'interprétation. Le but n'est pas tant de rechercher la vérité que de prévoir des garanties de bonne justice et les moyens d'assurer un meilleur respect de la légalité. Mais, par ailleurs, il faut qu'à un moment ou à un autre, justice soit rendue, et de manière définitive. Montesquieu l'a affirmé avec force en écrivant que « le repos des familles et de la société toute entière se fonde non seulement sur ce qui est juste mais sur ce qui est fini ». La justice, en tant qu'institution, ne satisferait pas à sa fonction si n'était déterminé le stade où le procès prend fin, le moment où le litige est définitivement tranché. Que serait l'autorité judiciaire si elle n'avait le pouvoir de mettre un point final aux situations litigieuses ? Comment également concevoir une société où les situations juridiques demeureraient indéfiniment incertaines, où les droits resteraient éternellement litigieux ? Un souci élémentaire de sécurité juridique commande d'apporter une réponse définitive aux litiges, et cela participe aussi de la recherche de la justice la meilleure.
S'identifier pour envoyer des commentaires.