Le dernier été de l'Europe, qui a déclenché la Première guerre mondiale ?
EAN13
9782246620716
ISBN
978-2-246-62071-6
Éditeur
Grasset
Date de publication
Collection
ESSAIS ETRANGER
Nombre de pages
340
Dimensions
22 x 14 x 0 cm
Poids
456 g
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Code dewey
940.3

Le dernier été de l'Europe

qui a déclenché la Première guerre mondiale ?

De

Traduit par

Grasset

Essais Etranger

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres

Quelles sont les causes de la Première Guerre Mondiale ? Rappelons-nous nos cours d'histoire : la marche à la guerre, la course aux armements, les conséquences du conflit de 1870, la rivalité entre la France et l'Allemagne, l'assassinat de l'Archiduc François-Ferdinand et de sa femme à Sarajevo... Un enchaînement d'incidents malheureux, le résultat d'une tension extrême, qui précipitent inexorablement le Vieux Continent dans le chaos, sans que ses dirigeants parviennent à enrayer la tragédie... Pourtant, souligne David Fromkin, cette version des faits ne cadre pas avec l'atmosphère qui règne alors en Europe. Car si le monde est prêt à basculer dans l'horreur, c'est dans l'indifférence la plus totale. Au mois de juillet 14, à quelques jours du conflit, l'été s'annonce magnifique. Tous les chefs d'Etat sont en vacances ou s'apprêtent à partir. Guillaume II, Empereur d'Allemagne, se repose sur son bateau. Poincaré ne sent aucune urgence dans la situation, au point qu'il part en voyage en Russie accompagné du Président du Conseil. En Grande-Bretagne, c'est la crise : le Royaume est au bord de la guerre civile, tant la situation s'envenime en Irlande. Autant dire que les débats à la Chambre des Communes s'attardent peu sur ce qui intéresse faiblement le reste de l'Europe. Quant à la Russie, agitée par des troubles sociaux et en pleine révolution industrielle, le moment n'est pas vraiment à faire la guerre. David Fromkin déroule une thèse passionnante : « Le conflit international qui embrasa l'Europe pendant l'été 1914 comportait deux guerres, et non pas une. Les deux ont été déclenchées délibérément, par des empires rivaux que rendaient solidaire une dépendance mutuelle. La première fut le fait de l'Empire des Habsbourg, l'autre celui de l'Empire allemand. » La diplomatie n'aurait pu éviter la guerre : obnubilée par la Serbie, l'Autriche-Hongrie cherchait à tout prix à l'écraser, tandis que l'Allemagne, craignant d'être prise en étau entre la Russie et la France, et redoutant surtout d'être distancée sur les plans industriels et militaires, estimait qu'il fallait une guerre préventive. A travers les portraits des différents chefs d'Etats et huiles militaires et politiques de l'époque, David Fromkin éclaire de manière limpide l'enchaînement des faits, et désigne sans détour les responsables...
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur William Olivier Desmond