www.leslibraires.fr
Voyages en Afrique noire d'Alvise de ca' da mosto (1455 & 14, 1455 & 1456
Format
Broché
EAN13
9782906462946
ISBN
978-2-906462-94-6
Éditeur
Chandeigne
Date de publication
Collection
Magellane poche
Nombre de pages
160
Dimensions
22 x 15,8 x 1 cm
Poids
292 g
Langue
français
Langue d'origine
italien
Code dewey
916.704

Voyages en Afrique noire d'Alvise de ca' da mosto (1455 & 14

1455 & 1456

De

Traduit par

Chandeigne

Magellane poche

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres

  • Vendu par Librairie Guillaume Budé
    18.00
En 1455, au cours d'une escale involontaire au sud du Portugal, Alvise Ca' da Mosto, jeune patricien vénitien désargenté, se laisse convaincre par l'infant dom Henrique de tenter l'aventure africaine. Honneur et fortune sont les objectifs qu'il poursuit lors de deux expéditions maritimes jusqu'aux côtes à peine reconnues du Sénégal et de la Gambie. Au passage, il découvre certaines îles du Cap-Vert. De re-tour à Venise, Alvise rédige sa relation qu'il augmente de la "?navigation?" de Pêro de Sintra (1460), rédigée d'après le journal de bord de ce dernier. Le regard de l'auteur n'est pas celui d'un chroniqueur of?ciel mais d'un marchand sans préjugés et curieux de tout, ré-pu-gnant à l'affabulation et d'une surprenante ouverture d'esprit, notamment lors de ses dialogues avec les musulmans, ce qui fait de ce texte le premier récit "?moderne?" de la littérature de voyage.?Alternant avec la description des paysages et des péripéties de la navigation, les notations sur la vie quotidienne des Berbères azenègues ou des Noirs de Guinée, ses découvertes de la nudité à l'état de nature, d'une autre couleur de peau ou encore de l'or, font de ce récit le premier "?reportage?" ethnographique connu. Ses dialogues avec le roi Budomel et son neveu Bisboror sont restés célèbres pour leur bonne humeur et leur vivacité. Ce texte est aussi un des premiers témoignages de la traite des esclaves rapidement mise en place par les Portugais.
Alvise Ca' da Mosto mérite largement sa place de découvreur original entre les Marco Polo et les Amerigo Vespucci et autres Pigafetta, en raison de son inlassable curiosité, de sa grande liberté de jugement et de son esprit d'aventure.
préface, traduction de l'italien et notes de frédérique verrier
S'identifier pour envoyer des commentaires.