www.leslibraires.fr

À l’approche des fêtes de fin d’année, les difficultés d’approvisionnement en papier peuvent allonger nos délais de livraison jusqu’à 3 semaines pour les livres sur commande (points orange). Nous vous conseillons d’anticiper vos achats et de privilégier les ouvrages en stock (points verts).

Les nouveaux Bovidés
Format
Broché
EAN13
9782710315087
ISBN
978-2-7103-1508-7
Éditeur
Table Ronde
Date de publication
Collection
Vermillon
Nombre de pages
224
Dimensions
20 x 14,1 x 1,6 cm
Poids
250 g
Langue
français

Les nouveaux Bovidés

De

Table Ronde

Vermillon

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Les Bovidés ont eu un grand succès. Voilà vingt ans que cette caricature d'humanité sous-évoluée, férocement tracée par Jean Fougère, fit la joie de nombreux lecteurs. Mais quelle transformation depuis chez les bovidés ! Considérablement accru, le troupeau ne piétine plus. Il roule. Des antennes lui ont poussé, au moyen desquelles il peut tout capter avant d'engloutir et de ruminer. L'honneur de notre ère scientifico-promotionnelle est d'avoir amélioré la race. Le nouveau bovidé est dès sa naissance pris en charge, fortement éduqué pour faire un bon citoyen, délivré du moindre complexe moral ou sexuel. On lui promet un appartement modèle, des biens de consommation, un recyclage s'il lui arrive de perdre les pédales, des loisirs organisés dans les délices de l'effervescence collective. Sa santé est protégée, avec les excuses des hôpitaux de ne pas encore savoir l'empêcher de mourir. Sans aucun doute, le nouveau bovidé est devenu supérieur. Il en a conscience. Mais on peut s'étonner de ne pas le voir plus gai. Pourquoi, au lieu de bondir de joie, ne cesse-t-il de meugler plaintivement comme si on le menait aux abattoirs ? Souhaitons que ce livre consacré à sa merveilleuse, à sa réjouissante ascension tombe un jour sous son morne regard. Et qu'il en soit revigoré.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Jean Fougère