www.leslibraires.fr
Les Rougon-Macquart, L'Assommoir, Les Rougon-Macquart - 7
Format
Poche
EAN13
9782253002857
ISBN
978-2-253-00285-7
Éditeur
Le Livre de poche
Date de publication
Collection
biographie (97)
Séries
Les Rougon-Macquart
Nombre de pages
576
Dimensions
1,8 x 1,1 x 2,5 cm
Poids
300 g
Langue
français
Langue d'origine
français
Code dewey
843

L'Assommoir

Les Rougon-Macquart - 7

De

Le Livre de poche

biographie

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres

  • Vendu par Librairie Papeterie du Marché
    4.00

  • Vendu par Livres sur Sorgue
    État de l'exemplaire
    Bon Etat
    Format
    in12. 1983. broché. 566 pages. Qu'est-ce qui nous fascine dans la vie " simple et tranquille " de Gervaise Macquart ? Pourquoi le destin de cette petite blanchisseuse montée de Provence à Paris nous touche-t-il tant aujourd'hui encore ? Que nous disent les exclus du quartier de la Goutte-d'Or version Second Empire ?L'existence douloureuse de Gervaise est avant tout une passion où s'expriment une intense volonté de vivre une générosité sans faille un sens aigu de l'intimité comme de la fête. Et tant pis si la fatalité aidant divers " assommoirs " - un accident de travail l'alcool les " autres " la faim - ont finalement raison d'elle et des siens. Gervaise aura parcouru une glorieuse trajectoire dans sa déchéance même. Relisons L'Assommoir cette " passion de Gervaise " cet étonnant chef-d'oeuvre avec des yeux neufs
    3.00 (Occasion)

Autre version disponible

Autres livres dans la même série

Tous les livres de la série Les Rougon-Macquart
Qu'est-ce qui nous fascine dans la vie « simple et tranquille » de Gervaise Macquart ? Pourquoi le destin de cette petite blanchisseuse montée de Provence à Paris nous touche-t-il tant aujourd'hui encore ? Que nous disent les exclus du quartier de la Goutte-d'Or version Second Empire ?
L'existence douloureuse de Gervaise est avant tout une passion où s'expriment une intense volonté de vivre, une générosité sans faille, un sens aigu de l'intimité comme de la fête. Et tant pis si, la fatalité aidant, divers «assommoirs» - un accident de travail, l'alcool, les «autres», la faim - ont finalement raison d'elle et des siens. Gervaise aura parcouru une glorieuse trajectoire dans sa déchéance même. Relisons L'Assommoir, cette «passion de Gervaise», cet étonnant chef-d'oeuvre, avec des yeux neufs.
S'identifier pour envoyer des commentaires.