Temps étroits, Se coucher pour mourir
Format
Broché
EAN13
9782918823063
ISBN
978-2-918823-06-3
Éditeur
TURQUOISE
Date de publication
Collection
ECRITURQUES
Séries
Temps étroits
Dimensions
21 x 14 x 3 cm
Poids
500 g
Langue
français
Langue d'origine
turc
Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Au début des années 1970, à Ankara, la capitale de la Turquie, une femme, Aysel, entre dans une chambre
d’hôtel, s’y déshabille et se couche, bien décidée à boire le calice de la vie. Acte radical, c’est aussi le prétexte
pour elle, dans ce crépuscule d’une mort ­orchestrée, de mesurer le chemin parcouru, de faire le bilan de son
existence. Que de chemin en effet ! Fille de petit commerçant d’Anatolie, Aysel devient professeure d’université !
Mais à l’afflux des réminiscences que reste-t-il ? Une liberté durement acquise, une vie construite surtout
en réponse aux exhortations modernisatrices de la République ; en butte aux valeurs et références de sa famille.
Alors cette existence, l’a-t-elle vraiment voulue ?

Dans le sillage d’Aysel, l’auteure nous plonge aussi dans les vies des jeunes de son âge, tout juste immergés
dans la Turquie moderne. C’est le journal intime du fils du sous-préfet appartenant à l’élite et a priori promis
à un bel avenir qui nous est alors montré, ou, a contrario, les souvenirs du jeune paysan que son instituteur
envoie à Ankara afin qu’il essaie, justement, d’en avoir un d’avenir, ou la correspondance épistolaire
de jeunes filles promises au mariage…

Ce roman choral brosse un portrait vivant, complexe et subtil des trois ­premières décennies de la république
en Turquie après la mort de Mustafa Kemal Atatürk, de 1938 à 1968, et nous confronte également aux conflagrations
de la seconde guerre mondiale. Sont alors dévoilés avec brio les espoirs, les illusions et les contradictions
de cette époque et de cette modernité imposée d’en haut.
S'identifier pour envoyer des commentaires.