Théories de la littérature / système du genre et verdicts sexuels, Système du genre et verdicts sexuels
  •  
Format
Poche
EAN13
9782130651000
ISBN
978-2-13-065100-0
Éditeur
Presses universitaires de France
Date de publication
Collection
DES MOTS
Nombre de pages
144
Dimensions
19 x 13 x 1 cm
Poids
124 g
Langue
français

Théories de la littérature / système du genre et verdicts sexuels

Système du genre et verdicts sexuels

Presses universitaires de France

Des Mots

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Autre version disponible

Dans À la recherche du temps perdu, Proust développe une théorie de l’homosexualité, largement inspirée de la psychiatrie de l’époque. Or, non seulement elle ne s’applique pas à certains personnages dont on apprend qu’ils sont « homosexuels », mais Charlus lui-même ne cesse de tenir des propos qui la contredisent. La théorie est ainsi déconstruite au fur et à mesure qu’elle est construite. Il en va de même chez Genet, où l’on voit toutes les théorisations démenties par les pratiques réelles. Pourtant, cette instabilité générale de la théorie reste prise dans les cadres fixés par les normes et les notions obsessionnellement rappelées du « masculin » et du « féminin ».

Il s’agit dès lors de comprendre comment les pratiques « subversives » et les discours « hérétiques » peuvent à la fois constituer d’importants « contre-discours » et « contre-conduites », tout en laissant intact le système du genre et de la sexualité, et donc en participant à sa perpétuation. Comment penser dès lors la transformation sociale et politique, si ce n’est en portant le regard sur la reproduction de la structure qui s’opère à travers l’opposition toujours rejouée entre normes et contre-normes ? Et en insistant sur ce qui permet d’échapper à cette logique pour rouvrir la temporalité historique que tendent à fermer les « verdicts sexuels » qui façonnent les individus malgré eux ?

Didier Eribon est philosophe. Il est professeur à l’université d’Amiens. Il est notamment l’auteur de Réflexions sur la question gay (Fayard, 1999, puis Champs-Flammarion, 2012), Une morale du minoritaire. Variations sur un thème de Jean Genet (Fayard, 2001, puis Champs-Flammarion, 2015), Retour à Reims (Fayard, 2009, puis Champs-Flammarion, 2010), La société comme verdict. Classes, identités, trajectoires (Fayard, 2013, puis Champs-Flammarion, 2014).
S'identifier pour envoyer des commentaires.