www.leslibraires.fr
Le Contrat
Format
Poche
EAN13
9782743611798
ISBN
978-2-7436-1179-8
Éditeur
Rivages
Date de publication
Collection
Rivages/Noir (490)
Nombre de pages
320
Dimensions
17 x 11 x 2 cm
Poids
188 g
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Code dewey
849
Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres

  • Vendu par Librairie Lucioles
    8.65

  • Vendu par Librairie David Long
    État de l'exemplaire
    Bon Etat
    Format
    poche. 2003. broché. 316 pages. Aux États-Unis malheur à celui qui figure sur la "liste". Cette fameuse liste établie par les ordinateurs des grandes chaînes de librairies recense les écrivains qui se vendent mal pour que les libraires évitent de commander leurs livres. Jusqu'au jour où ils ne sont plus édités du tout. Wayne Prentice est touché par ce phénomène et après douze romans il ne trouve plus d'éditeur pour son dernier manuscrit. Une rencontre avec Bryce Proctor un auteur à succès va peut-être changer son destin. Bryce en panne d'écriture depuis le début de son divorce propose d'éditer sous son nom le manuscrit de Wayne et ils partageront les bénéfices. Mais il ajoute une clause à ce contrat juteux : Wayne devra supprimer Lucie Proctor une épouse que Bryce juge un peu trop gourmande sur ses droits d'auteur.Dans Le Contrat d'une tonalité proche de son précédent roman Le Couperet Westlake dissèque les nouvelles méthodes en vigueur dans l'édition américaine. Une fable cynique et impitoyable qui s'achève de façon totalement inattendue. --Claude Mesplède
    4.00(Occasion)

Tout commence dans la salle de lecture d'une bibliothèque de Manhattan. Bryce Proctor, auteur à succès, y prend des notes pour son prochain roman, qu'il a d'ailleurs du mal à commencer. Il faut dire que Bryce est en train de divorcer et que Lucie, sa future ex-femme, a juré de le saigner à blanc. Soudain, il aperçoit Wayne Prentice, un collègue qui n'a pas eu sa chance, du moins en termes de ventes, et qui voit son crédit fondre auprès des éditeurs. Les deux hommes exposent leurs difficultés respectives et Bryce a alors une idée de génie : Wayne a un manuscrit, mais pas d'éditeur ; Bryce a un éditeur, mais pas de manuscrit. Wayne va donc vendre son oeuvre à Bryce qui la fera publier sous son nom, et les bénéfices seront répartis de façon égale. Séduit, Wayne accepte. Mais Bryce ajoute une clause très particulière à l'étrange contrat qui les lie : son épouse doit mourir...Dans la lignée du Couperet, Westlake dissèque les moeurs éditoriales américaines en un récit implacable.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des libraires

par (Au moulin des Lettres)
27 juillet 2020

Quand les auteurs passent de la fiction à la pratique, l'idée peut se révéler être très mauvaise.

Donald Westalke a été publié entre autres par les Éditions Rivages et on le trouve en poche dans la collection "noire" de cette excellente maison : écrivain prolifique (122 titres parus en anglais, on n'est pas au bout de la ...

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Donald E. Westlake
Plus d'informations sur Daniel Lemoine