La Servante écarlate
Format
Poche
EAN13
9782221189085
ISBN
978-2-221-18908-5
Éditeur
Robert Laffont
Date de publication
Collection
Pavillons Poche
Nombre de pages
522
Dimensions
19 x 13 x 2 cm
Poids
323 g
Indisponible
À l'occasion de l'anniversaire des trente ans de la parution de La Servante écarlate, les Éditions Robert Laffont rééditent ce titre phare dans la collection « Pavillons poche » avec une préface inédite de Margaret Atwood.

La « servante écarlate », c'est Defred, une entreprise de salubrité publique à elle seule. En ces temps de dénatalité galopante, elle doit mettre au service de la république de Gilead, récemment fondée par des fanatiques religieux, son attribut le plus précieux : sa matrice. Vêtue de rouge écarlate, elle accomplit sa tâche comme une somnambule, et le soir, en regagnant sa chambre à l'austérité monacale, elle songe au temps ou les femmes avaient le droit de lire, d'échanger des confidences, de dépenser de l'argent, d'avoir un travail, un nom, des amants... Defred doit-elle céder à la révolte et tenter de corrompre le système ?

L'on pourrait qualifier La Servante écarlate de beaucoup de choses : féroce, engagé, lugubre... mais aussi pénétrant et terriblement sensé. Margaret Atwood y réussit l'exploit de transformer le bizarre, l'absurde et l'improbable en une nouvelle sorte de quotidien.
Margaret Atwood est un grand écrivain mais aussi, à plus d'un titre, un personnage qui fascine. Elle est connue pour ses prises de position humanitaires, écologistes et politiques. La Servante écarlate, cette « utopie négative » qui n'est pas sans rappeler 1984 de George Orwell, reste l'un de ses hauts faits d'armes dans le combat qu'elle a mené et continue de mener pour la femme. Sans doute son chef-d’œuvre.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Margaret Atwood
Plus d'informations sur Sylviane Rué