www.leslibraires.fr
AFFAMEURS : VOYAGE AU COEUR DE LA PLANETE DE LA FAIM (LES), voyage au coeur de la planète de la faim
Format
Broché
EAN13
9782350760940
ISBN
978-2-35076-094-0
Éditeur
"Éditions Privé"
Date de publication
Nombre de pages
360
Dimensions
20 x 14 x 2 cm
Poids
432 g
Langue
français
Code dewey
338.19

Affameurs : Voyage Au Coeur De La Planete De La Faim (Les)

voyage au coeur de la planète de la faim

De

"Éditions Privé"

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres

  • Vendu par Le Tiers Mythe
    Reliure
    360p 21x14
    17.90
Voyage dans une planète qui a perdu les pédales.
À Haïti, la faim a un nouveau nom. Chlorox. Comme l'eau de javel. Chlorox parce que la faim blanchit les hommes comme la javel le linge. Chlorox parce que la faim, dit le dicton, a le même effet sur le ventre de l'homme que l'absorption de ce puissant désinfectant. À Haiti, les hommes chloroxés sont sortis dans la rue pour crier leur colère. Contre l'inflation déraisonnée qui saisit aujourd'hui le blé, le riz, le maïs, bref les denrées de première nécessité. Aujourd'hui, le chlorox s'est étendu comme une peste sur toute la planète. À Dakar, on se bat pour des sacs de riz. Au Cameroun ou en Somalie, des hommes sont morts pour un peu de blé. Même scénario noir en Égypte ou au Mexique. La faim est partout. Même ici, chez nous, alors que les Restos du cœur ne peuvent plus répondre à la demande et que les nouveaux travailleurs pauvres, de plus en plus nombreux, font les poubelles des supermarchés pour manger en fin de mois. Pourtant les ressources sont là. Notre planète compte 6 milliards d'humains, mais selon les experts, elle a suffisamment de ressources pour en nourrir 9 milliards... Sauf que la mondialisation, dans une folle course, est en train d'affamer la planète. Après l'horreur économique, l'horreur alimentaire... Tous affameurs ? Voilà les traders de la City, à peine remise de la crise des subprimes : les matières premières agricoles sont la dernière table où on joue et la spéculation affole les prix. Voilà aussi les grandes multinationales de l'agri-business, les Cargill, Louis Dreyfus, Monsanto, qui contrôlent la nourriture de ce monde, et qui, en ces temps d'inflation folle, prospèrent. Responsables, également, les grandes organisations internationales, le FMI, la Banque Mondiale, l'OMC. Nos agricultures intensives, qui à coup de subventions de la PAC, ont tué les productions locales des pays du SUD, rendant caduque toute velléité d'autosuffisance alimentaire. Nos bagnoles, tellement assoiffées de pétrole. Qui aujourd'hui en sont à brûler du maïs ou de la canne à sucre, puisque la dernière folie s'appelle les biocarburants...
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Doan Bui