Hormones, sexe et cerveau / déconstruction du rôle des hormones sexuelles dans la fabrication du cer
  •  
Format
Broché
EAN13
9782701196305
ISBN
978-2-7011-9630-5
Éditeur
Belin
Date de publication
Collection
ESSAIS BELIN ED
Nombre de pages
640
Dimensions
22 x 15 x 4 cm
Poids
870 g

Hormones, sexe et cerveau / déconstruction du rôle des hormones sexuelles dans la fabrication du cer

Belin

Essais Belin Ed

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Autre version disponible

L'ouvrage est une analyse critique de la théorie selon laquelle les femmes et les hommes, les hétérosexuel(le)s et homosexuel(le)s, auraient des prédispositions psychologiques différentes en raison de l'influence (ou pas) de la testostérone sur leur cerveau pendant la vie fœtale. Cette «théorie hormonale de l'organisation cérébrale » est présentée comme un fait établi dans la plupart des manuels de psychologie, médecine, journaux scientifiques, grands medias et livres à succès. Ainsi, les hormones prénatales conditionneraient l'orientation et les comportements sexuels des femmes et des hommes, leurs aptitudes cognitives ou encore leurs centres d'intérêts, créant entre eux des différences sinon irréductibles, du moins naturelles.
Dans ce livre passionnant, Rebecca Jordan-Young retrace l'histoire de cette théorie et des recherches ayant visé à la valider, et démontre brillamment l’inconsistance des données scientifiques censées l'étayer. Mettant en évidence certains biais dans les méthodes de la recherche et l'interprétation de ses résultats, elle plaide pour une science plus rigoureuse du développement humain et des différences entre les sexes en particulier. Il s'agit là d'un texte de référence sur les questions de genre analysées à la lumière des recherches en sciences sociales et biomédicales.

Rebecca M. Jordan-Young est professeure en sociologie des sciences médicales au Barnard Collège, université Columbia de New York. Ses recherches portent sur le genre et la sexualité
Traduction d’Odile Fillod, chercheuse indépendante en sociologie des
sciences et auteure du blog « Allodoxia – Observatoire critique de la vulgarisation scientifique ».
S'identifier pour envoyer des commentaires.