Correspondance Maritain-Mounier (1929-1949)
Format
Broché
EAN13
9782220081410
ISBN
978-2-220-08141-0
Éditeur
Desclée De Brouwer
Date de publication
Collection
Philosophie
Nombre de pages
472
Dimensions
20 x 12 x 2 cm
Poids
475 g
Langue
français

Correspondance Maritain-Mounier (1929-1949)

De ,

Autres contributions de

Desclée De Brouwer

Philosophie

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Autre version disponible

Cet ouvrage propose la première édition intégrale des lettres retrouvées à ce jour entre les philosophes Jacques Maritain et Emmanuel Mounier. Cette correspondance enrichit largement, de 133 à plus de 200 lettres, la première édition partielle de 1973, qui n'était qu'une sélection de lettres illustrant la genèse de l'ouvrage collectif sur Péguy et celle de la revue Esprit. Elle est éclairée par la connaissance des Carnets personnels de Maritain, et du Journal complet de Mounier qui sont en cours de parution. Cette publication réévalue très largement l'image que l'on pouvait se faire de leur relation, révélant davantage encore la profondeur humaine et spirituelle de cette grande amitié. À l'instar d'Yves Simon ou de Henry Bars, Emmanuel Mounier se donne le beau titre de « filleul » de Jacques Maritain, de « fils aimant » : un fils libre et indépendant. Il prolonge à sa manière la philosophie politique, sociale et culturelle de Jacques Maritain, s'appuyant sur les jalons forts de sa pensée – tels l'humanisme intégral, les moyens pauvres, « l'exister avec le peuple » ou l'amitié civique, l'ouverture aux autres religions et aux incroyants, la participation à une oeuvre commune – mais aussi réalisant un travail personnel, parfois en décalage avec celle du philosophe de Meudon. N'est-il pas symbolique qu'emprisonné par le régime de Vichy, Emmanuel Mounier ait choisi de présenter à ses camarades de cellule, le 10 octobre 1942 « un soir Péguy, un soir Maritain » ?
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Emmanuel Mounier