Avec sa langue en poche..., Parcours de Français émigrés au Canada (1945-2000)
  •  
EAN13
9782874631184
ISBN
978-2-87463-118-4
Éditeur
Presses universitaires de Louvain
Date de publication
Collection
Hors collection (Presses universitaires de Louvain)
Nombre de pages
218
Dimensions
24 x 16 x 3 cm
Poids
359 g
Langue
français
Code dewey
306

Avec sa langue en poche...

Parcours de Français émigrés au Canada (1945-2000)

Presses universitaires de Louvain

Hors collection (Presses universitaires de Louvain)

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Autre version disponible

Ce livre aborde un terrain plutôt méconnu en sciences humaines et sociales, celui de l'émigration française. En s'intéressant à cette expatriation au Canada, notamment dans ses grandes villes anglophones comme Toronto, on se rend compte que ce pays est souvent perçu comme jeune, dynamique et bilingue. A priori, ceci semble garantir aux migrants francophones à la fois le dépaysement et la possibilité sécurisante de recourir au français dans la vie de tous les jours. Même si la découverte de la réalité anglo-canadienne réserve des surprises, il n'en demeure pas moins que les compétences linguistiques y sont souvent considérées comme un bien, une marchandise, voire un atout. Dans cette optique, la langue procure aux migrants de nouvelles perspectives d'emploi et même parfois un certain pouvoir dans les nouveaux cercles auxquels leurs parcours ouvrent les portes. Simultanément, mais quelque peu paradoxalement, la capitalisation du français, langue d'origine, impose à ces migrants des contacts accrus avec l'anglophonie et avec les Canadiens allophones. Ces contacts sont tout autant linguistiques que sociaux, ce qui met en relief l'importance des aspects langagiers dans les processus de construction et d'affiliation identitaires en situation de migration. S'appuyant sur des principes constructivistes, ce livre pose les questions de la rétention des identités d'origine, de l'éventuelle convergence vers la culture majoritaire anglo-canadienne, des attitudes vis-à-vis du multiculturalisme et de l'apprentissage de l'altérité. En posant un regard anthropolinguistique sur ces Français de l'étranger, l'ouvrage analyse les formes variées d'affiliations ethnoculturelles, y compris le choix fréquent d'une identification désethnicisée.
S'identifier pour envoyer des commentaires.