Oscar de Profundis
  •  
EAN13
9782848052090
ISBN
978-2-84805-209-0
Éditeur
Sabine Wespieser
Date de publication
Collection
Littérature
Nombre de pages
320
Dimensions
19 x 14 x 1 cm
Poids
344 g
Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


La fin du monde est proche. Une pluie glacée s’abat sur les hordes de sans-abri à qui les nantis ont abandonné le centre-ville de Montréal. En cette nuit du 14 au 15 novembre, règne pourtant une effervescence inhabituelle : Oscar de Profundis revient dans sa ville natale pour deux concerts exceptionnels.

La rock star s’est fait longtemps prier. Traumatisé enfant, Oscar a fui Montréal des années auparavant. Dans un État mondial qui baragouine le sino-américain, il n’a gardé de ses origines que le culte de la langue française dont il révère les écrivains – le De profundis clamavi de Baudelaire est tatoué sur son dos – et truffe de citations ses chansons. S’appliquant, grâce à son immense fortune, à vivre en marge de l’apocalypse, il accumule dans ses nombreuses résidences les vestiges – livres, disques, films ou même sépultures – d’une civilisation engloutie.

L’emploi du temps de son court séjour a été verrouillé. Une immense villa du XIXe siècle accueille la star et sa suite. Tout contact avec l’extérieur est proscrit, d’autant que s’est déclarée la maladie noire, qui a déjà débarrassé plusieurs métropoles de ses miséreux.

Dehors, des bandes rivales, sachant leurs jours comptés, mettent la ville à sac. L’une d’entre elles pourtant, menée par la grande Cate, aisément repérable grâce à l’épervier qui ne la quitte jamais, se résout à une ultime révolte. Quand l’état d’urgence est proclamé et les aéroports bouclés, assignant à résidence la rock star, Cate et les siens passent à l’action.

Catherine Mavrikakis, sondant avec son acuité coutumière les arcanes d’un monde voué à sa perte, livre ici une envoûtante fable apocalyptique, où les dérives hallucinées d’Oscar, reclus et sous l’emprise de drogues, répondent aux atermoiements des gueux désespérés. Mais le pire n’est pas toujours sûr : après bien des péripéties, le seul libraire de la ville s’en sortira, sauvé par Scott Fitzgerald et Hermann Hesse.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des libraires

par (Librairie La Buissonnière)
13 octobre 2016

Cauchemardesque mais étonnant

Le livre de Catherine Mavrikakis est un roman d'anticipation cauchemardesque. Sa description d'une Montreal sombre et chaotique donne le vertige. S'interrogeant sur un monde laissé à la dérive, elle crée une intrigue folle et épique dont une rock star aux ...

Lire la suite

par (Librairie La Fabrique)
8 septembre 2016

Coup de coeur d'Aurore

Un roman d'anticipation qui se déroule à Montréal, ville ravagée où s’entremêle violence et misère, qui est touchée par "la mort noire" où les riches se protègent, et règnent et où les pauvres, les gueux, sont affamés, vivent en bande ...

Lire la suite

Commentaires des lecteurs

2 octobre 2016

Montréal avant la fin du monde

L’auteure québécoise Catherine Mavrikakis a l’art des atmosphères, qu’elle déploie ici dans une dystopie, un récit qui met en scène un futur sombre. Ce n’est pas de la science-fiction, mais un roman d’anticipation truffé de références littéraires, cinématographiques, une défense ...

Lire la suite

2 septembre 2016

Dans un monde proche de l’apocalypse, Montréal comme tant d’autres villes est ravagée. Les pauvres se cachent, ils se déplacent en hordes, affamés. Une maladie "la mort noire" aussi terrible que la peste les décime. Personne ne lève le petit ...

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Catherine Mavrikakis

Dossiers relatifs