www.leslibraires.fr

Simone Weil

Biographie

Simone Weil (1909-1943) est une philosophe, écrivain et militante politique
française (soeur cadette du mathématicien André Weil). Simone Weil est née à
Paris, dans une famille d'origine juive alsacienne du côté paternel, installée
à Paris depuis plusieurs générations. Munie d'une intelligence hors norme et
d'un sens de la philosophie extrêmement aiguisé pour son jeune âge (qualités
que remarquent ses professeurs très rapidement), Weil obtient au mois de juin
1925, le baccalauréat de philosophie à l'âge de 16 ans. Elle entre à l'École
normale supérieure en 1928, à l'âge de 19 ans. Son mémoire de Diplôme d'Études
Supérieures en 1930 porte sur « la Science et la Perception dans l'oeuvre de
Descartes ». Elle obtient son agrégation de philosophie en 1931, à 22 ans, et
commence une carrière de professeur dans divers lycées de province. Ayant
obtenu un congé d'une année pour études personnelles, elle abandonne
provisoirement sa carrière de professeur, à partir de septembre 1934 ; elle
décide de prendre, dans toute sa dureté, la condition d'ouvrière, non pas à
titre de simple expérience, mais comme incarnation totale, afin d'avoir une
conscience parfaite du malheur. Dès le 4 décembre, elle est ouvrière à la
chaîne chez Alstom, aux Forges de Basse-Indre et enfin chez Renault (comme
fraiseur). Elle connaît la faim, la fatigue, l'oppression du travail à la
chaîne sur un rythme forcené, l'angoisse du chômage et le licenciement. Elle
note ses impressions dans son « Journal d'usine ». Sa mauvaise santé l'empêche
de poursuivre le travail en usine. Simone Weil souffre en particulier de
terribles maux de tête qui dureront toute sa vie. Elle reprend son métier de
professeur de philosophie et donne une grande partie de ses revenus à des
personnes dans le besoin. Bien que Weil n'ait jamais adhéré explicitement au
catholicisme, elle est reconnue - et se considérait - comme une mystique
chrétienne. Également brillante helléniste, commentatrice de Platon et des
grands textes littéraires, philosophiques et religieux grecs, mais aussi des
écritures sacrées hindoues. Ses écrits, où la raison se mêle aux intuitions
religieuses et aux éléments scientifiques et politiques, malgré leur caractère
apparemment disparate, forment un tout d'une exceptionnelle unité et d'une
parfaite cohérence.