www.leslibraires.fr

Laura G.

Les Éditions Noir sur Blanc

16,00
par (Les Grands chemins)
18 août 2022

Gaelle Josse signe le roman de l'ultime quête.

Lorsque son frère l'appelle pour venir auprès de lui et de leur père, Isabelle hésite. Cela fait longtemps qu'elle a quitté son village natal des Alpes, il n'était pas prévu qu'elle y retourne, même pour une simple visite. Seulement, son père est malade, il perd peu à peu la mémoire. Elle doit s'y rendre pour l'épauler. Mais comment être présente pour un père qui ne l'a jamais été pour sa fille ? Homme taciturne, absent, Isabelle ne garde presque aucun bon souvenir avec lui. Elle n'a en tête que les réflexions désobligeantes à son encontre. Elle se remémore cette famille, sa famille, aux liens tendus, fébriles. Une famille assommée par l'attitude de ce père si complexe et tourmenté...
Ce retour aux sources va permettre à Isabelle de poser des mots sur ses souffrances et celles de son entourage, de pardonner ou du moins, comprendre. Des confrontations vont avoir lieu, des chaînes vont se briser... Gaëlle Josse signe le roman de l'ultime quête.

Un véritable coup de cœur de cette rentrée littéraire !

Pigalle, 1950

Christin, Pierre

Dupuis SA

25,95
par (Les Grands chemins)
6 août 2022

Une grande plongée dans le Paris des années 50

Le Paris d'après-guerre.
Le Paris animé par ses cabarets.
Le Paris des magouilles.

Ce Paris oublié reprend ici vie à travers l'histoire d'Antoine, "Toinou". Il n'a que dix-huit ans lorsqu'il décide de quitter son Aubrac natal pour la vie mouvementée de la capitale. Le jeune homme, que la vie a encore préservé des vilenies, va surtout se familiariser avec le monde de la nuit.
Pigalle et ses danseuses.
Pigalle et ses mystères.
Pigalle et la mafia corse.

C'est un récit très émouvant, l'atmosphère est fidèle à ce que la couverture nous laisse entrevoir : un Paris qui n'échappe pas à la noirceur, dans lequel certains destins se façonnent, s'entrechoquent, puis, parfois, se brisent.

Jeanne-Elise Fontaine

Dodo vole

15,00
par (Les Grands chemins)
5 août 2022

Une rencontre...

Varatraza, c'est l'histoire d'une rencontre. La rencontre d'un petit garçon et d'une jeune femme. Jonas et Ellen.
Cette amitié naissante entre les deux personnages est la promesse d'un renouveau, d'un meilleur à venir, d'espoirs trop longtemps enfouis qui reprennent enfin vie, sens. Peut-être que tout le récit repose là-dessus : faire de son mieux, essayer de protéger l'autre des malheurs de la vie, de la bassesse des Hommes.
Une très belle histoire dont on ne ressort pas indemne.
Profondément humain.

Gallimard

Neuf 8,90
Occasion 8,00
par (Les Grands chemins)
5 août 2022

Une tendre balade dans les souvenirs d'Ernest Hemingway

Paris est une fête est un récit "autobiographique" dans lequel l'auteur raconte ses premières années d'écrivain à Paris, dans les années 1920. Hemingway rend un tendre hommage à cette époque de sa vie, pauvre et insouciante, mais riche de rencontres et d'opportunités. Il nous emmène en balade dans les rues de Paris, à la bibliothèque-librairie Shakespeare & Company de Sylvia Beach, au café La Closerie des Lilas où il écrit ses nouvelles en buvant un café crème... On découvre l'écrivain qu'il était mais aussi l'homme, dans un cadre plus intime, aux côtés de sa première femme Hadley ; tous deux plus amoureux et passionnés que jamais, vivant d'amour et de vin frais. Hemingway nous présente aussi ses amis, écrivains pour la plupart, tous ces artistes Américains que Gertrude Stein surnommait la Génération Perdue. On croise alors Ezra Pound, Evan Shipman, Sherwood Anderson, Jules Pascin... ou encore le couple Fitzgerald ; Zelda et Scott, deux personnalités hautes en couleurs, torturées, un poil malsaines et très portées sur l'alcool...
Bref, un régal !

par (Les Grands chemins)
20 juillet 2022

Une grande aventure, à l'image de l'armée napoléonienne

En décembre 2012, Sylvain Tesson décide de refaire l'itinéraire de la Retraite de Russie en side-car. Alternant entre récit de voyage et historique, Tesson fait renaître les fantômes de la Grande Armée de Napoléon ; ces soldats enlisés dans la boue, dans la neige, les os rongés par le froid, traversant un tunnel sans lumière au bout duquel la Mort leur ouvrit grand ses bras.

La retraite de Russie marque le déclin d'un Empire qui était jusqu'alors dirigé d'une main de maître par Napoléon. C'est quelques centaines de milliers de morts, c'est l'anéantissement quasi total d'une armée, c'est la trahison du Tsar Alexandre Ier, c'est un peu le début de la fin du roi des rois, contre qui certaines créations d'alliances seront redoutables. 1812, c'est Napoléon qui, au summum de ses réussites et conquêtes, se brûle les ailes.